Publié le mercredi 12 juillet 2017 17:00 | Mis à jour le mardi 11 juillet 2017 18:32

Véloroute des Draveurs : Inauguration du tronçon asphalté

Sylvie Dejouy

LA GATINEAU - À peine les travaux terminés que déjà une hausse de l’achalandage est constatée. La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau a inauguré lundi après-midi le tronçon nouvellement asphalté de 21km de la Véloroute des Draveurs, de Messines à Gracefield. Élus, partenaires et utilisateurs de la piste ont assisté à la conférence de presse, organisée à Messines.

La population a désormais accès à une piste cyclable entièrement rénovée, pour le plus grand plaisir des adeptes de vélo, patin à roues alignées et des marcheurs. Des travaux correctifs seront effectués sporadiquement et des améliorations seront apportées à la signalisation et aux haltes présentes, mais l’ensemble du tronçon demeurera accessible. 

Le député fédéral du Pontiac, William Amos, était notamment présent à l’inauguration car le gouvernement canadien a accordé une contribution financière de 500 000 $ à ce projet, provenant du Programme d’infrastructure communautaire Canada 150 (PIC 150). «Ce projet d’amélioration aura des retombées économiques positives pour la région puisqu’il permettra d’améliorer l’accessibilité à l’infrastructure, ce qui générera des effets bénéfiques pour toute l’industrie touristique de l’Outaouais, commente William Amos. Cette nouvelle piste multifonctionnelle dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau représente un investissement fédéral significatif pour la région. Cette nouvelle infrastructure récréative va aider à attirer des touristes dans notre belle région et à favoriser le transport actif en Outaouais. J’encourage tout le monde à découvrir cette nouvelle piste multifonctionnelle cet été.» 

Le club de motoneige Les Ours Blancs a été également un partenaire majeur dans ce projet. Il se chargera par ailleurs de l’entretien du parc linéaire et de la patrouille pour la période estivale. Pour son président, Sylvain Marchand, «c’est un projet qui montre que, lorsqu’on travaille en équipe, on peut accomplir de belles choses. On voit déjà deux à trois fois plus de gens et on reçoit beaucoup de félicitations».

Le préfet, Michel Merleau, a expliqué qu’il s’agit d’une infrastructure «majeure pour nous, qui est le symbole d’une amélioration de la qualité de vie dans la région». La directrice de la MRC, Lynn Kearney, a ajouté que «quand Caroline Marinier, comme agente touristique, va à l’extérieur vendre la région, faire de la prospection pour attirer des gens chez nous, ça peut paraitre facile. Mais quand on n’a pas un bon produit distinctif à vendre, des infrastructures adéquates, c’est moins attrayant et on ne se démarque pas des autres. On a investi dans un partenariat avec Tourisme Outaouais et RDS est venu faire une capsule vidéo sur le tronçon la semaine passée. Ça sera diffusé à répétition pendant le Tour de France. L’objectif est d’attirer des touristes mais aussi d’améliorer la qualité de vie pour la population val-gatinoise».

Le coût total du projet est de 1 500 000$. Outre les 500 000$ du fédéral, le reste est financé par règlement d’emprunt de la MRC. Ce dernier est remboursé par toutes les municipalités, celles étant à proximité du tracé ayant une part un peu plus importante à payer et les autres payant en fonction de leur richesse foncière uniformisée.

L’un des gros objectifs à venir est le raccordement au sud avec la MRC des Collines de l’Outaouais. Le conseil des maires a récemment autorisé le lancement du processus d’appel d’offres. La MRC a obtenu 448 000$ du ministère des Transports pour ce projet et elle pourrait obtenir d’autres sommes provenant de différents programmes.

  

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?