Publié le mercredi 14 juin 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 14 juin 2017 15:13

Schéma de couverture de risques en sécurité incendie : Une version révisée bientôt mise en place

Sylvie Dejouy

LA GATINEAU - Le schéma révisé de couverture de risques en sécurité incendie devrait être déposé à la prochaine réunion du conseil des maires de la MRC. Dernièrement, une consultation publique a été organisée afin de le présenter à la population. 

La loi prévoit que le schéma doit être révisé au cours de la sixième année qui suit la date de son entrée en vigueur. Louis Gauthier, coordonnateur préventionniste en sécurité incendie à la MRC, chapeaute le projet. Une fois adopté par le conseil des maires, le schéma révisé sera soumis à l’approbation du ministère de la Sécurité publique et, si tout est correct, il devrait entrer en fonction cet automne. Les municipalités auront cinq ans pour le mettre en place, avec des actions à mettre en œuvre chaque année. Alors que le premier schéma comptait 65 actions, la version révisée en a 35, car 30 ont déjà été appliquées par les municipalités. 

Huit objectifs ont été fixés par la loi : objectif 1, la prévention (l’évaluation et l’analyse des incidents, la règlementation municipale, la vérification du fonctionnement des avertisseurs de fumée, le programme d’inspection des risques plus élevés, le programme de sensibilisation du public) ; objectifs 2 et 3, l’intervention (les objectifs ministériels à atteindre, l’acheminement des ressources, l’approvisionnement en eau, les réseaux d’aqueduc municipaux, les points d’eau, les équipements d’intervention, les casernes, les véhicules d’intervention, les équipements et les accessoires d’intervention ou de protection, les systèmes de communication, le personnel d’intervention, le nombre de pompiers, la disponibilité des pompiers, formation-entraînement-santé-sécurité des pompiers, les plans d’intervention, l’atteinte de la force de frappe, la méthode de calcul) ; objectif 4, les mesures d’autoprotection ; objectif 5, les autres risques (la désincarcération) ; objectif 6, l’utilisation maximale des ressources consacrées à la sécurité incendie ; objectif 7, le recours au palier supramunicipal (la formation, continuer la coordination du schéma et le suivi de la mise en œuvre, mettre à jour les risques présents sur le territoire et apporter les modifications le cas échéant, maintenir le comité incendie, continuer de compiler les données des municipalités afin de réaliser le rapport annuel et le transmettre au ministère de la Sécurité publique) ; objectif 8, l’arrimage des ressources et des organisations vouées à la sécurité incendie (la MRC, en collaboration avec les partenaires voués à la sécurité du public, a mis en place un comité régional de concertation). 

Comme l’explique Véronique Denis, greffière et directrice générale adjointe à la MRC, «le but des schémas de couverture de risques est de mettre aux normes la formation, les véhicules, les méthodes d’information, pour diminuer les incendies. Entre 85 et 90% des municipalités ont atteint les actions du premier schéma. C’est un outil de sécurité pour les citoyens».

À noter que la MRC compte 282 pompiers. 

 

             Météo  •  Tourisme

Vous êtes un pêcheur ou un plaisancier et vous vous promenez sur plusieurs plans d’eau, lavez-vous votre embarcation/remorque avant chaque mise à l’eau pour débarrasser vos équipements d’une potentielle contamination par des espèces envahissantes ?