Publié le mercredi 17 mai 2017 17:08 | Mis à jour le lundi 15 mai 2017 22:28

Rue Principale en direction d’Orlo : Le maximum de vitesse devrait être de 50km/heure

Jean Lacaille

BLUE SEA - Le contribuable Peter J. Harris est à l’origine d’une pétition signée par près d’une trentaine de résidents de la rue Principale et du chemin Orlo demandant à la députée de Gatineau, Stéphanie Vallée, de réviser la limite de vitesse afin de la réduire à 50 km/heure plutôt que les 70 km/heure actuellement permise par Transports Québec.

«En plus de la révision de la limite de vitesse, nous demandons à Mme Vallée un repavage de surface avec une asphalte douce pour réduire le bruit causé par les pneus sur le chemin actuel et d’enrayer, une fois pour toutes, la circulation, tout à fait illégale, de quads sur cette route provinciale. Elle a été informée de notre démarche le 7 novembre dernier et nous n’avons malheureusement aucune nouvelle sur notre dossier depuis ce temps», précise Peter J. Harris, l’instigateur de cette pétition.

Une révision s’impose

M. Harris soulève le fait que l’approche provinciale au niveau de cette route date de plusieurs années et devrait être révisée. Beaucoup de propriétaires de chalets y ont élu domicile de même que plusieurs résidents qui y habitent à l’année, incluant plusieurs retraités qui recherchent la tranquillité et une qualité de vie qu’on ne retrouve pas en ville.

«Blue Sea a le potentiel pour attirer plusieurs autres résidents et des retraités. Il est temps de planifier pour le futur. La limite de vitesse doit être réduite», ajoute M. Harris.

Ce dernier est d’avis que la qualité de la chaussée laisse à désirer sur cette portion du chemin Blue Sea-Messines. Il rappelle que l’an dernier, de l’asphalte de meilleure qualité a été épandu sur le chemin Orlo réduisant le bruit des pneus d’au moins 50 %. 

«Si Québec consentait à notre demande, cette décision pourrait avoir des conséquences positives directes sur l’image de Blue Sea et sur sa vitalité économique. Il reconnaîtrait également tous les efforts déployés par les résidents de Blue Sea pour bâtir une communauté solide et adaptée aux années 2000.»

Les signataires demandent donc à la députée Vallée d’aider à maintenir la qualité de vie traditionnelle qu’on retrouve à Blue Sea. «Il est certain que l’appui de Mme Vallée à notre dossier serait un gros plus grandement apprécié», conclut M. Harris.

 

             Météo  •  Tourisme

Vous êtes un pêcheur ou un plaisancier et vous vous promenez sur plusieurs plans d’eau, lavez-vous votre embarcation/remorque avant chaque mise à l’eau pour débarrasser vos équipements d’une potentielle contamination par des espèces envahissantes ?