Publié le mercredi 12 juillet 2017 17:00 | Mis à jour le lundi 10 juillet 2017 17:43

«Rencontres avec des passionnés d’ici» : Pierre St-Denis joint Les Amis du presbytère

Jean Lacaille

BLUE SEA - Le cinéaste-vidéaste et réalisateur Pierre St-Denis et les Amis du presbytère de Blue Sea s’associent dans la réalisation d’un projet culturel unique qui consiste à la mise en place d’un centre régional de la vidéo et d’une école de formation en arts visuels axés sur la production de capsules-vidéo sur des personnages locaux.

Le projet s’intitule : «Rencontres avec des passionnés d’ici». L’objectif premier de cette association est de produire et réaliser 10 capsules sur autant de personnages locaux qui seront diffusées gratuitement sur le web.

«Il est question ici de gens allumés, inspirants. Le presbytère est un centre culturel reconnu. On y fait plein des trucs intéressants. Nous voulons, ensemble, en arriver à fonder une école, créer des ateliers de formation en création-vidéo qui vont dynamiser la région. Pour réaliser cette première étape, nous avons besoin de 25 000 $. Nous recherchons donc des partenaires financiers. Nous avons présenté quelque huit demandes à diverses entreprises de la région dont Carrière Clément Tremblay et Fils de Blue Sea, particulièrement intéressée à contribuer au succès de notre projet», indique Pierre St-Denis.

Un don du ciel

Marc Grégoire s’empresse de dire que l’idée de Pierre St-Denis a plu à Larry Rousseau et Nathalie Boileau, deux des dirigeants des Amis du presbytère. «Voilà un talent qui fleurit dans la région et qui, au lieu de s’assoir sur ses lauriers, veut consacrer son temps à l’avancement du tourisme culturel dans la région qui a des histoires à raconter. Kitigan Zibi à ses capteurs de rêves, le presbytère de Blue Sea, ses capteurs de talents. Bienvenue à Pierre», indique Marc Grégoire.

Les capsules

Dès que les partenaires financiers auront signifié leur intérêt pour le projet, la création d’une dizaine de capsules-vidéo se mettra en branle. Ces capsules seront distribuées, libres de tout droit, sans contrainte, sur le web.

«En fait, il n’y a aucune limite à ce que nous pourrons faire. Le projet mènera sûrement à la création d’une télévision communautaire à l’ère du web. L’aspect musique n’est pas à dédaigner non plus. Et si nous y ajoutons le théâtre, le cinéma, etc., nous en aurons donc pour notre argent», ajoute Pierre St-Denis.

«Le presbytère s’avère de plus en plus comme étant un incubateur de talents. Nous espérons y tenir encore plusieurs rencontres avec des passionnés d’ici.», conclut Marc Grégoire.

 

             Météo  •  Tourisme

Vous êtes un pêcheur ou un plaisancier et vous vous promenez sur plusieurs plans d’eau, lavez-vous votre embarcation/remorque avant chaque mise à l’eau pour débarrasser vos équipements d’une potentielle contamination par des espèces envahissantes ?