Publié le mercredi 17 mai 2017 17:03 | Mis à jour le mercredi 17 mai 2017 15:04

Regroupement pour la protection de l’eau : Un don pour les «Héros de l’eau»

Sylvie Dejouy

MANIWAKI - Les Caisses populaires de la Vallée-de-la-Gatineau ont décidé de remettre une somme de 2 000$ au Regroupement pour la protection de l’eau de la Vallée-de-la-Gatineau. Mario Beaumont, directeur de la Caisse Desjardins de Gracefield, et Christiane Carle, directrice de la Caisse Desjardins de la Haute-Gatineau, ont procédé à la remise de chèque officielle mardi matin en présence de membres du conseil d’administration du regroupement. 

Cette contribution permettra de soutenir le projet de sensibilisation ayant pour but la protection et la mise en valeur des plans d’eau de la région. Sous le slogan «Héros de l’eau, de Grand-Remous à Low», cette vaste campagne de sensibilisation vise à rejoindre les plaisanciers et pêcheurs pour les informer sur les menaces qui guettent nos cours d’eau, à favoriser la mobilisation des citoyens et le développement d’associations, en collaboration avec les municipalités. 

Le don des Caisses populaires permettra donc d’apporter un soutien aux associations de protection des lacs, de poursuivre la campagne de sensibilisation ainsi que le projet de stations de rinçage de bateaux. Actuellement, quatre sont opérationnelles : à la Station Brennan à Maniwaki, au dépanneur à Aumond, à la station Ultramar à Gracefield et, depuis vendredi dernier, au parc municipal à Déléage. D’autres sont à venir : au Centre d’interprétation du doré jaune à Grand-Remous, où la station sera opérationnelle dès vendredi pour l’ouverture de la pêche aux dorés ; au lac St-Clair à Low, à partir du 24 mai ; à Cayamant ; à Blue Sea et Messines, où les deux municipalités travaillent conjointement sur un projet de lavage obligatoire des bateaux cet été. 

Le regroupement souhaite aussi encourager les organisateurs de tournois de pêche en prêtant aux associations membres de l’organisme l’équipement nécessaire au rinçage.

 

             Météo  •  Tourisme

Êtes-vous pour ou contre des vêtements obligatoires à l’école ?