Publié le mercredi 9 août 2017 17:00 | Mis à jour le mardi 8 août 2017 16:29

Réduction du nombre de conseillers : Le MAMOT dit non

Sylvie Dejouy

AUMOND - Suite à la demande de faire passer le nombre de sièges de conseill(ère)s de 6 à 4, la réponse du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) a été dévoilée durant la rencontre d’août du conseil municipal. Tout comme pour la municipalité de Denholm, c’est un refus. 

Le MAMOT explique dans sa lettre que «la population de votre municipalité est demeurée stable au cours des dernières années et elle est toujours parvenue à combler l’ensemble de ses postes électifs. Il est important que les citoyens de votre municipalité puissent compter sur un conseil municipal représentatif et que les décisions du conseil soient prises par une diversité d’élus. Réduire le nombre de conseillers pourrait compromettre cet équilibre démocratique. Pour cette raison, le ministère ne peut consentir à la dérogation demandée». 

L’objectif du conseil municipal était de réduire les coûts. Le ministère ajoute qu’il est «sensible aux problèmes soulevés dans la lettre que vous nous avez transmise. La Direction régionale de l’Outaouais peut vous accompagner dans la recherche de solutions, notamment en collaborant avec votre municipalité afin d’analyser les différentes opportunités de regroupement, de mise en commun de services ou de fusion avec une municipalité limitrophe à la vôtre. Cette démarche pourrait alléger la tâche des élus et réduire le fardeau financier qui incombe à l’administration municipale. 

Parmi les autres points à l’ordre du jour, les élus ont résolu d’installer un panneau d’interdiction de camping à la rampe de mise à l’eau au Lac Murray. Cela fait suite à des plaintes de citoyens qui ont constaté que plusieurs campeurs s’installent dans ce secteur alors que cela n’est pas autorisé.

 

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?