Publié le mercredi 6 septembre 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 6 septembre 2017 16:10

Reconstruction du Foyer Père-Guinard : Un investissement de 36 millions

Sylvie Dejouy

MANIWAKI - C’est une nouvelle que la population attendait depuis plusieurs années : le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et la députée-ministre, Stéphanie Vallée, étaient au Foyer Père-Guinard vendredi pour annoncer la reconstruction de celui-ci. Le temps que toutes les démarches soient entreprises, cela peut prendre de quatre à cinq ans avant d’inaugurer le nouvel édifice.

Dans le cadre des efforts pour améliorer l’accessibilité des services d’hébergement et de soins de longue durée pour les aînés, le Gouvernement du Québec a en effet autorisé le projet de construction d’un nouveau centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), qui remplacera, à terme, le CHSLD Foyer Père Guinard. Un projet qui vise à mieux répondre aux besoins de la région de Maniwaki. 

Le nouveau CHSLD aura une capacité de 100 lits, regroupant dans ses locaux les 69 lits de l’actuel CHSLD et les 12 lits de l’unité du troisième étage de l’hôpital de Maniwaki, auxquels s’ajouteront 19 nouvelles places. L’édifice sera construit sur un terrain adjacent à l’hôpital, et un aménagement spécial y sera prévu pour accueillir la communauté autochtone de la région. Ce projet représente un investissement total de 36 M$. 

«L’autorisation accordée à ce projet d’infrastructure démontre notre désir d’offrir des services d’hébergement et des soins de longue durée encore plus accessibles, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois, commente Gaétan Barette. Nous voulons ainsi fournir aux personnes qui sont en perte d’autonomie importante un milieu de vie qui soit le mieux adapté possible à leurs besoins, dans un cadre sécuritaire qui favorise leur mieux-être et celui de leur famille.» 

«La relocalisation du Foyer Père Guinard est au cœur de mes priorités depuis des années, ajoute Stéphanie Vallée. L’annonce d’aujourd’hui est le fruit d’un important travail d’équipe, qui avait comme objectif ultime l’amélioration de la qualité de vie de nos aînés et des personnes en situation de perte d’autonomie sévère. Ce nouvel établissement leur offrira un milieu de vie amélioré au sein de leur communauté.» 

Le CHSLD, qui accueille maintenant davantage de résidents en plus grande perte d’autonomie qu’à ses débuts, en 1970, fait face à certaines problématiques pour mieux s’adapter aux besoins de sa clientèle actuelle. La construction d’un nouvel édifice permettra de pallier ces lacunes. 

La nouvelle localisation du CHSLD permettra par ailleurs d’éviter aux résidents des situations d’évacuation en cas d’inondation, l’actuelle installation étant située dans une zone inondable. Rappelons qu’un tel événement s’est produit le printemps dernier, et que les résidents ont été évacués pendant six semaines, à titre préventif. 


Une décision attendue depuis plusieurs années

 

LA GATINEAU - Le dossier avait été remis à l’avant-plan au printemps dernier avec les inondations et l’évacuation des résidents du Père-Guinard. Mais cela fait plusieurs années que la région réclame un nouveau CHSLD. 

Chaque année, il faut surveiller de près le niveau de la rivière Désert qui longe le CHSDL. Le Père-Guinard a été bâti en 1970. L’établissement se situe en zone inondable. En novembre 2003 déjà, 70 résidents avaient dû être évacués pendant plus de 15 jours. Cela avait pris 36 heures, en continue. Ambulances, transports adaptés et bénévoles avaient été mobilisés. Un exercice coûteux demandant beaucoup d’organisation et qui peut s’avérer pénible pour les résidents.

Le Centre de santé et de services sociaux de la Vallée-de-la-Gatineau (aujourd’hui remplacé par le CISSSO) avait préparé un plan pour demander une aide au gouvernement afin de construire un nouveau CHSLD. Les risques d’inondation faisaient partie des principaux arguments mis sur la table pour obtenir une construction neuve. Le terrain à côté de l’hôpital, appartenant au CSSSVG, avait déjà été ciblé. Outre le fait que ce terrain n’est pas au bord de l’eau, un autre avantage est la proximité avec l’hôpital. 

Sylvie Martin, ancienne directrice du CSSSVG, s’est beaucoup mobilisée pour qu’un nouveau foyer puisse voir le jour. De son côté, Stéphanie Vallée a toujours assuré que le dossier restait une priorité et qu’elle continuait de travailler pour le faire avancer.


Une décision unanimement saluée

 

LA GATINEAU - Les personnes présentes à la conférence vendredi ont unanimement salué l’annonce faite par Gaétan Barrette et Stéphanie Vallée. Parmi elles, Pauline Patry, présidente de la Fondation santé Vallée-de-la-Gatineau, y voit «une excellente nouvelle pour la population. Avec les inondations, ça a été difficile pour plusieurs personnes. C’est un gros wow pour la Vallée».

Rencontrée à l’entrée du CHSLD, Andrée Danis, dont la maman de 94 ans vit au Père-Guinard, était aussi contente d’apprendre la nouvelle : «Il n’y aura plus de risque qu’elle soit évacuée à cause d’une inondation.»

Pour le maire de Grand-Remous, Gérard Coulombe, «c’est une très belle annonce. Toute la région attendait une nouvelle comme ça. Ça va donner un coup de pouce à l’économie de la région et on espère que ça fera bouger d’autres dossiers».

Claudia Bérubé, médecin de famille, travaille au Père-Guinard avec deux autres médecins. Elle confirme la nécessité de reconstruire le foyer : «Ça s’en venait désuet, pour les bénéficiaires mais aussi les employés. Ça sera bénéfique pour toute la région.»


Un beau défi pour Manon Moreau

 

LA GATINEAU - La supervision de la réalisation du projet de reconstruction du Foyer Père-Guinard sera entre bonnes mains : celles de Manon Moreau.

Cette diplômée de la Cité étudiante de Haute-Gatineau, qui était, avant la fusion des Centres de santé en Outaouais, directrice des services financiers du Centre de santé et de services sociaux de la Vallée-de-la-Gatineau, est aujourd’hui la directrice des services techniques du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO).

À ce titre, elle a hérité du projet le plus attendu dans la Vallée-de-la-Gatineau. Lors de la conférence de presse, vendredi, le ministre de la Santé, le Dr Gaétan Barrette, a clairement indiqué qu’il ne s’agissait pas seulement d’une annonce : «Le CISSSO a le budget et le mandat de se mettre au travail immédiatement pour réaliser le plus rapidement possible la reconstruction du Foyer Père-Guinard.»

Alors, en entrant au travail mardi matin, au lendemain du long congé de la Fête du Travail, Mme Moreau a entrepris le Jour 1 d’un cheminement qui devrait mener d’ici quatre ou cinq ans à l’inauguration du tout nouveau Foyer Père-Guinard.

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?