Publié le mercredi 12 juillet 2017 17:00 | Mis à jour le mardi 11 juillet 2017 18:41

Lors du déjeuner mensuel de la Fabrique de Messines : Denise et Léo Lapointe honorés

MESSINES - Les collègues de Denise (Vézina) et Léo Lapointe ont tenu à souligner la retraite de leurs deux amis en soulignant, par un bien-cuit, les nombreuses années de bénévolat qu’ils ont consacrées à la communauté St-Raphaël de Messines, lors du déjeuner mensuel de la Fabrique dimanche au Centre multiculturel de Messines.

Leurs amis Gaston Martel et Gisèle Perrier n’ont pu s’empêcher de rappeler quelques anecdotes croustillantes concernant Denise et Léo qui, à la table d’honneur, étaient entourés du curé Gilbert Patry (qui avec son frère jumeau, Gilles, a célébré la messe précédant le déjeuner), leurs enfants Michel, André et Louise de même que Denis et Lucie.

Le couple a été très actif au niveau de la communauté paroissiale en rendant divers services, tant au niveau de la paroisse que de la communauté en général. 

Le conseiller municipal, Marcel St-Jacques, a livré le témoignage du maire Ronald Cross en son absence. Denise et Léo ont particulièrement œuvré au sein de la Fabrique de même que du club de l’âge d’or local. Denise présidait les destinées du comité organisateur des déjeuners depuis six ans. Elle avait pris la relève de Gisèle Meloche. Mme Édith St-Jacques lui succèdera à la présidence.

Denise, dans un bref message, a remercié les gens qui ont organisé cette belle petite fête à leur intention. Quant à Léo Lapointe, il a eu tout le mal du monde à exprimer sa reconnaissance, étant trop touché par cette pensée de la part de leurs amis.

«Tu peux dire que vous m’avez eu encore une fois», a-t-il lancé à son ami Gaston Martel, qui n’a pas demandé mieux que de se moquer, amicalement faut-il le dire, de son ami Léo. Comme ils étaient les hôtes de leurs collègues, ils ont été servis avec le sourire. Un gâteau avait été préparé pour souligner l’évènement.

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?