Publié le mercredi 12 juillet 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 12 juillet 2017 14:36

Le verger Les Mille Camerisiers : La famille Danis produit la camerise

Jean Lacaille

MONTCERF-LYTTON - Sans la famille, rien n’est possible. C’est le producteur Paul Danis qui le dit. Il dirige le verger Les Milles Camerisiers à Montcerf-Lytton qui, depuis 2013, produit un petit fruit qui gagne à être connu dans la Vallée-de-la-Gatineau, la camerise.

«Nous avons semé 500 plants en 2013 et nous en avons ajouté autant l’an dernier. Ces plants arrivent à maturité du terme de cinq ans. L’an dernier, nous avons récolté pas moins de 900 livres de camerise que nous avons transformées en confitures. Tout a été vendu chez nos distributeurs locaux, le Dépanneur GHT à Maniwaki et le Relais 58 sur la route 117 à Montcerf-Lytton», affirme Paul Danis.

Un petit fruit unique

Cette baie, encore peu connue, est un fruit de couleur noire semblable à celle d’un bleuet qu’on aurait légèrement pressé en le roulant entre les mains. Selon les cultivars, ce fruit a une saveur qui varie entre mi-sucrée et mi-sure. Il est plus riche en vitamines A et C que la plupart des petits fruits et il est à l’avant-garde quant au pourcentage d’antioxydants. En anglais on le nomme haskap, un terme japonais qui signifie baie de longue vie.

«La camerise est moins fragile que la fraise et plus résistante au temps froid. Elle s’adapte à une température qui atteint les -5 à -7 degrés. Elle représente un bel avenir pour nous. L’an dernier, nous avons été en mesure de récolter jusqu’à 4 livres par plant. Il a été question d’une usine de transformation de la camerise dans la région. Si le projet ne se réalise pas, je vais aller de l’avant avec notre propre projet sur la ferme», ajoute Paul Danis, qui croit en cette production d’autant plus que le sol argileux de Montcerf-Lytton se prête fort bien à ce type de production.

Divers produits

À la ferme, la famille Danis produit des tartes, des confitures et des coulis. Cette année, on ajoute la confiture de fraises avec la camerise et chocolat à la camerise. «Nous devons continuer à promouvoir notre production si nous voulons faire connaître nos produits. Dès que les plants que nous avons semés l’an dernier seront à maturité, nous serons en mesure d’accommoder un plus grand nombre de consommateurs. Notre produit sera alors disponible sur une plus large échelle», ajoute Paul Danis.

Parole d’agronome

Carlos Baez est agronome consultant pour Agriconseils dans toute la région de l’Outaouais. «Les plantations se développent bien autant dans les sols argileux de Montcerf-Lytton que dans les sols sablonneux de Messines. Les plants tolèrent bien nos sols acides, l’humidité et la sécheresse. Cependant, un printemps pluvieux comme celui que nous avons connu favorise les rendements élevés.»

La floraison débute au mois de mai, à la fête des mères et la récolte à la fête des pères. Dans la région, les premières récoltes ont été effectuées en 2010 et depuis nous avons commencé à évaluer leurs rendements. Cette année, les plantations de plus de 5 ans ont donné entre 2 et 2,5 Kg de fruits par plant.

«On peut servir la camerise de plusieurs manières, soit à l’état frais ou surgelé, en accompagnement avec de la crème glacé ou le yogourt. On peut aussi la transformer en jus, vin, tartinade, confiture et même en sauce. Depuis 2008, nous n’avons pas eu de problèmes avec les chevreuils ni avec les insectes ou maladies dans les champs. Par contre, l’utilisation de filet au-dessus des plants est nécessaire pour protéger les fruits des oiseaux», rajoute Carlos Baez.

De l’ampleur

Le Verger Les Mille Camerisiers de Montcerf-Lytton figure parmi les cinq producteurs actuellement en opération dans la Vallée-de-la-Gatineau. On retrouve la Ferme de nos Deux rêves à Montcerf-Lytton, la Ferme Au soleil levant à Messines, Les petits fruits du Bonnet Rouge à Bouchette et Chez Martine à Gracefield.

Si vous êtes intéressé à planter la camerise, n’hésitez pas à contacter Carlos Baez au 819-334-2664. Ses services sont subventionnés par l’entremise du Réseau Agriconseils et ils sont offerts à toutes les entreprises enregistrés au MAPAQ.

    

 

             Météo  •  Tourisme

Vous êtes un pêcheur ou un plaisancier et vous vous promenez sur plusieurs plans d’eau, lavez-vous votre embarcation/remorque avant chaque mise à l’eau pour débarrasser vos équipements d’une potentielle contamination par des espèces envahissantes ?