Publié le mercredi 12 juillet 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 12 juillet 2017 14:48

Lavage de bateaux : Désormais obligatoire à Messines et Blue Sea

Sylvie Dejouy

MESSINES - Afin de lutter contre les espèces exotiques envahissantes, le conseil a, durant sa rencontre de juillet, adopté le règlement concernant le lavage d’embarcations et l’accès aux lacs et cours d’eau. La municipalité de Blue Sea a adopté le même règlement. Il rend obligatoire le lavage des embarcations avant d’aller sur l’ensemble des plans d’eau de leurs territoires. D’ici quelques semaines, un poste de lavage sera installé dans un commerce de Messines, à un endroit qui reste à être déterminé, ainsi qu’au terrain municipal de Blue Sea. Le lavage permettra d’obtenir un certificat d’autorisation pour embarquer sur un des plans d’eau. Pour les non résidents, cela coûtera 25$ pour le lavage d’une embarcation motorisée et 10$ pour une embarcation non motorisée (canot, kayak). Pour les résidents, ça sera gratuit mais ils n’écharperont pas à l’obligation de laver. C’est l’inspecteur municipal qui devra contrôler si les gens ont bien leur certificat. 

En juin dernier, la municipalité a octroyé un contrat aux Entreprises David Heafey pour la réfection du chemin Farley et d’une portion des chemins de La Montagne et St-Jacques. Ces travaux devraient commencer vers la fin du mois de juillet, une fois que toutes les autorisations nécessaires auront été obtenues.

Concernant le terrain de l’ancien Marché Richelieu, qui a été acheté par la municipalité suite à l’incendie ayant détruit ce dernier, le conseil souhaite le conserver pour un futur projet de construction d’une nouvelle épicerie. Mais en attendant, suite à l’asphaltage du tronçon de la Véloroute des Draveurs de Messines à Gracefield, il a été convenu de s’en servir pour permettre aux gens qui viennent sur la piste cyclable de stationner. 

Des travaux seront effectués sur des infrastructures du Parc Ovida-Bernier, situé sur le côté nord du centre communautaire. Ce parc a été aménagé il y a une dizaine d’années. Il s’agit donc de procéder à des remises à niveau. 

Les élus ont autorisé une dépense dans le cadre du projet de conservation et mise en valeur des croix de chemin. Sur le territoire de Messines il y en a sept. Un ancien résident avait entrepris un projet de mise en valeur et de réfection de ces croix. Il a réalisé deux projets, la municipalité ayant assumé les coûts. Le conseil avait prévu un montant à son budget 2017 pour faire la réfection d’une troisième croix. L’autorisation permet donc d’aller de l’avant et la municipalité s’occupera du projet. 

La rampe de mise à l’eau du lac Blue Sea a aussi fait l’objet de discussions. Durant la période automnale, quand l’eau est à son plus bas niveau, cette rampe est trop courte. Les élus ont donc décidé d’entreprendre des travaux pour la prolonger. 

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?