Publié le mercredi 20 septembre 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 20 septembre 2017 16:10

Incendies en Colombie-Britannique : Le pompier Sébastien Houle y est allé

Sylvie Dejouy

MANIWAKI - Si la saison a été plutôt calme au Québec en matière de feux de forêts, ce n’est pas le cas de la Colombie-Britannique. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, y a envoyé au début du mois des ressources supplémentaires. Le 7 septembre, 37 pompiers forestiers ainsi qu’un représentant d’agence sont partis en renfort pour cette province de l’ouest. 

Le nombre de personnes qui ont participé au combat des feux dans une autre province est le plus important depuis 1998 où 283 personnes avaient pris part aux échanges. Cette année, jusqu’à maintenant, le chiffre s’élève à 251 personnes. En résumé, ce sont 223 pompiers forestiers, 19 responsables ainsi que neuf ressources spécialisées qui ont été dépêchés. Le Québec a aussi prêté huit avions-citernes et comblé des besoins en équipements de suppression. 

Parmi les pompiers forestiers québécois qui ont prêté main forte en Colombie-Britannique, il y a notamment Sébastien Houle, de la base de Maniwaki. Originaire de la région, il en est à sa 16e saison au sein de la Sopfeu. «Je suis technicien programmeur de formation, explique-t-il. J’ai commencé à travailler pour la Sopfeu en logistique. Ensuite, je suis devenu pompier forestier pendant plusieurs années. Depuis le printemps dernier je suis cadre.»

Au fil de sa carrière, Sébastien Houle a été amené à combattre des incendies dans plusieurs autres provinces que le Québec comme l’Alberta, la Saskatchewan, l’Ontario. Début août, il a été envoyé en Colombie-Britannique. «Cette année, cette province connaît une saison assez exceptionnelle, commente-t-il. Ils ont eu une grande séquence de sècheresse, au point que jeter un mégot de cigarette pouvait allumer un feu de forêt.»

C’est l’Agence canadienne des feux de forêt qui coordonne les besoins en ressources de chaque province. Il est fréquent que des pompiers soient amenés à intervenir en renfort dans une autre province que la leur. «Je suis allé en Colombie-Britannique pendant environ une semaine, explique Sébastien Houle. J’ai joué le rôle d’un chef de section. J’avais 20 pompiers à ma charge sur le terrain. On était sur un feu qui est rendu à près de 200 000 hectares aujourd’hui. Il a commencé début juillet et il est encore actif. Il y a un endroit où il y avait plusieurs feux qui ont tous fusionnés et c’est rendu à près de 500 000 hectares.»

Sébastien Houle a déjà eu à intervenir sur des feux d’une telle ampleur impliquant l’évacuation de résidents. Cela lui permet chaque fois de parfaire ses connaissances en découvrant d’autres méthodes de combat.

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?

C’est un grand pas en avant pour les Autochtones - 23.6%
Je ne pense pas que cela permettra de lutter efficacement contre les discriminations - 25%
J’attends de voir s’il y aura des actions concrètes pour me prononcer - 51.4%

Total des votes: 148