Publié le mercredi 10 mai 2017 17:08 | Mis à jour le mercredi 10 mai 2017 15:08

Conseil municipal de Messines : Plusieurs projets de travaux

Sylvie Dejouy

MESSINES - La municipalité va adresser une demande de subvention à la députée Stéphanie Vallée, dans le cadre de son budget discrétionnaire, afin de financer un projet d’asphalte chemin Val-Guertin. Le sujet a été discuté durant la rencontre de mai du conseil municipal. Un montant de 45 000$ a été demandé. Si elle est accordée, la somme permettra d’effectuer des réparations sur une partie du chemin.

Parmi les autres points à l’ordre du jour, il a aussi été question de la planification des travaux dans le cadre du Programme TECQ 2014-2018. Le conseil a autorisé le dépôt de la planification pour 2017-2018. Cela concerne une section à partir de l’intersection du chemin de la Montagne, sur le chemin Farley, en direction de Kitigan Zibi sur une distance d’environ 1,2 km ; le chemin St-Jacques à partir de l’intersection du Lac-à-Larche pour se terminer au chemin Omer. 

Un avis de motion a également été déposé en vue de l’adoption prochaine d’un règlement décrétant l’exécution de travaux de voirie, qui devraient être réalisés cet été, chemin de La Montagne et chemin St-Jacques. Ces derniers pourraient être financés par trois sources : un apport municipal, un emprunt et une subvention.

Les élus ont également résolu de donner un nom à la salle de réunion du bureau municipal. Il s’agit désormais de la salle Burbridge, soit le premier nom de la municipalité de Messines. C’est en 1921 que le secteur de Burbridge fut détaché de Bouchette pour former la nouvelle municipalité de Messines, dont le premier maire fut Louis Lécuyer. Ce secteur tenait son nom d’un sous-ministre canadien de la Justice, George Wheelock Burbidge (1847-1908), l’un des avocats de la Couronne lors du procès du Métis Louis Riel et propriétaire d’un chalet le long du lac Blue Sea.

Concernant le service de sécurité incendie, les élus ont autorisé le partage avec la Ville de Maniwaki de deux pompiers membres de la brigade de Messines, qui sont aussi intéressés à faire partie de celle de Maniwaki. Les deux municipalités se partageront les frais liés aux formations. 

Les élus ont autorisé le directeur général de la municipalité à entreprendre des recherches de subventions pour la construction d’un garage municipal qui abriterait la voirie.

 

             Météo  •  Tourisme

Êtes-vous pour ou contre des vêtements obligatoires à l’école ?