Publié le mercredi 14 juin 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 14 juin 2017 14:47

Conseil municipal de Denholm : Problème majeur de ponceaux

Sylvie Dejouy

DENHOLM - Il y avait réunion du conseil la semaine dernière. Parmi les points à l’ordre du jour, le maire, Gaétan Guindon, a informé les citoyens d’un problème majeur de ponceaux sur le chemin Poisson-Blanc à la hauteur du ruisseau Brice, près de l’intersection des chemins Poisson-Blanc et Verge d’or. La municipalité devra effectuer d’importants travaux à cet endroit. «Les ingénieurs sont venus faire une inspection, explique Gaétan Guindon. On regarde quelle solution on devra mettre en place. Il est possible qu’on soit obligé de mettre un pont, ce qui engendrerait des dépenses importantes, entre 140 000 et 200 000$. On espère qu’on ne sera pas obligé de mettre un pont mais les ingénieurs n’ont pas mis cette possibilité de côté. Cela vient confirmer que l’ensemble de notre réseau routier est en perte.»

Des travaux sont en cours au Parc des chutes de Denholm. Ils sont effectués par le Pôle d’excellence en récréotourisme de l’Outaouais (PERO), dans le cadre de son projet «Sortir des sentiers battus». Comme l’explique Gaétan Guindon, «lors du dernier budget, le conseil avait voté une somme de 5 000$ pour faire certains travaux et on a fait une demande au Fonds de développement des territoires qui nous a accordé 11 000$. Suite à ça, on a conclu une entente avec le PERO».

Concernant le chemin Paugan, une étude de circulation a été effectuée par ministère des Transports. Selon Gaétan Guindon, «on sait qu’ils ont fait un étude se limitant à mettre des compteurs par terre mais ils n’ont pas demandé d’où les gens venaient, où ils allaient et les raisons pour lesquelles ils passaient par le chemin Paugan. On pense qu’ils ont manqué le bateau et on a aucune indication de quand on aura les résultats de cette étude». 

L’Association culturelle de Denholm tiendra son assemblée générale annuelle mardi 27 juin à 19h au complexe municipal. Lors d’une précédente rencontre, le conseil avait décidé de demander un avis juridique concernant cette association. L’objectif n’était pas de remettre en cause son travail mais son mode de fonctionnement, puisque depuis 2014 il n’y avait pas eu d’assemblée générale ni de nouvelles élections au conseil d’administration.

Un avis de motion a été déposé en vue de l’adoption prochaine d’un règlement portant sur l’entretien des chemins privés. «On a souvent des demandes de nos citoyens pour des choses qui ne sont pas très exigeantes, comme passer la niveleuse une ou deux fois durant l’été, explique Gaétan Guindon. L’objectif est d’être capable de répondre à ces demandes sans qu’il y ait des coûts supplémentaires pour la municipalité.»

Les élus ont adopté une résolution afin de donner leur appui au projet de la Baie du plomb. Une compagnie souhaite y aménager un centre de villégiature. Elle devra faire des démarches auprès de la MRC afin de modifier le zonage et de remplacer l’affectation forestière par l’affectation villégiature. 

Suite à la consultation publique du 20 mai, les élus ont décidé de présenter une demande d’aide financière au ministère des Transports, dans le cadre du Programme de réhabilitation du réseau routier local volet redressement des infrastructures routières locales. Le programme PIRRL reconnait comme prioritaire la réfection des chemins Paugan, Poisson-Blanc et du Lac Cardinal et la municipalité pourrait recevoir une subvention allant jusqu’à 90 % pour des travaux estimés à 5 620 632$.  La municipalité s’engage à participer financièrement à 10 % de la totalité des travaux. Une autre résolution a été adoptée afin de demander au service de génie municipal de la MRC de  préparer les plans et devis afin de déposer au nom de la municipalité une demande de subvention pour la somme totale d’aide possible dans le cadre du programme PIIRL volet RIRL.

 

             Météo  •  Tourisme

Vous êtes un pêcheur ou un plaisancier et vous vous promenez sur plusieurs plans d’eau, lavez-vous votre embarcation/remorque avant chaque mise à l’eau pour débarrasser vos équipements d’une potentielle contamination par des espèces envahissantes ?