Publié le mercredi 17 mai 2017 17:02 | Mis à jour le mercredi 17 mai 2017 14:42

Conseil municipal de Denholm : Dépôt du rapport financier : un surplus de 230 000$

Web de La Gatineau

DENHOLM- Parmi les points à l’ordre du jour de la rencontre de mai du conseil municipal, le rapport financier 2016 a notamment été déposé. «On a fini avec un surplus de 230 000$, explique le maire, Gaétan Guindon. Dont 115 000$ ont été affectés au déficit des années antérieures. Ça nous donne un surplus de 115 000$ environ. Nous sommes très satisfaits du travail fait par la direction générale pour le redressement des finances.»

Les élus ont résolu de participer conjointement avec les municipalités de Lac Sainte-Marie, Kazabazua, Gracefield, Bouchette et Low, à un projet qui vise à installer des nouvelles bouées sur la rivière Gatineau. Une demande d’aide financière a été adressée au Fonds de développement des territoires. Les municipalités se partageront la somme restante à hauteur de 20% chacune, soit 920$.

Le conseil a décidé d’accorder un don à la Coop de solidarité d’aide domestique pour l’achat de boutons panique. Il s’agit d’un appareil branché directement via le téléphone. Lorsque la personne a besoin d’aide, elle appuie sur son bouton panique qu’elle porte sur elle. Ce faisant, l’appareil compose aussitôt les numéros de téléphone des répondants préprogrammés dans l’appareil.

Une consultation publique aura lieu samedi 20 mai à 13h afin d’informer les citoyens et recevoir leurs commentaires concernant un éventuel emprunt de 560 000$, afin que la municipalité se qualifie pour une subvention gouvernementale de 5 600 000$, dans le cadre du Plan d’intervention en infrastructures routières locales. Cette subvention permettrait d’effectuer des travaux majeurs (remplacement de ponceaux, fossés, rechaussage, asphaltage) sur les chemins Paugan, Poisson-Blanc et du Lac du Cardinal, qui ont été reconnus comme prioritaires par la réforme Ryan. Mais pour en bénéficier, la municipalité doit fournir un apport financier de 10%. Par ailleurs, elle doit emprunter l’équivalent de la subvention que le gouvernement remboursera sur une période de dix ans. La consultation vise donc à prendre le pouls de la population à ce sujet.

 

             Météo  •  Tourisme

Êtes-vous pour ou contre des vêtements obligatoires à l’école ?