Publié le mercredi 11 octobre 2017 17:00 | Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017 17:18

Bilan de la saison 2017 des bureaux touristiques : Hausse de 10% du nombre de visiteurs

Web de La Gatineau

LA GATINEAU - Le rapport des bureaux d’accueil et d’information touristique val-gatinois a été déposé durant la rencontre de septembre du conseil des maires. Le réseau a connu une augmentation de l’ordre de 10% du nombre de visiteurs au cours de la saison estivale 2017 (du 19 juin au 4 septembre).

Depuis déjà deux ans, l’achalandage est observable pour le bureau d’Aumond. En fait, ce bureau a connu une hausse encore plus importante de son achalandage cette année avec un résultat de 80% d’augmentation (648 visiteurs en 2016 et 1 168 en 2017). La raison principale de cette augmentation est due au fait que les préposées embauchées vont au-devant des gens qui s’arrêtent pour visiter le site du Moulin des Pères et leur proposent d’entrer dans le kiosque pour avoir plus d’information, ce qui n’était pas fait dans les années antérieures. 

Le bureau de Low, avec seulement 283 visiteurs (586 en 2016), a subi une sévère baisse d’achalandage de l’ordre de 51%. L’explication à cette baisse ? Peut-être le fait que la MRC a été présente à plusieurs reprises à Gatineau pour informer les gens sur le tronçon asphalté de la Véloroute a fait en sorte qu’il y a moins de gens qui s’arrêtent à cet endroit pour de l’information sur la piste cyclable. 

À Grand-Remous, le nombre de visiteurs est passé de 709 en 2016 à 810 en 2017. C’est donc une augmentation de 14% pour ce bureau. 

Le bureau de Maniwaki a reçu 1 420 visiteurs, soit 45 de plus qu’en 2016 (1 375), une légère augmentation de 3%. Cette petite hausse s’explique sûrement par le fait que moins de droits d’accès journaliers pour la pêche à la réserve faunique La Vérendrye ont été vendus cette année. Les pêcheurs se servent de plus en plus d’Internet pour acheter leur droit de pêche alors la fréquentation du bureau de Maniwaki en subit le contre-coup. 

Il faut mentionner qu’à l’échelle provinciale, l’achalandage des lieux d’accueil a tendance à diminuer graduellement d’année en année, un phénomène intimement lié à l’utilisation des appareils électroniques portables par la clientèle en déplacement et la disponibilité de l’information sur Internet. 

Le nombre total de personnes qui ont visité un des lieux d’accueil et d’information touristique de la MRCVG au cours de la saison estivale 2017 s’élève à 3 681 visiteurs. Une augmentation globale du réseau cette année se situe donc à 10% par rapport à l’été 2016. 

Provenance des visiteurs

Près de 80% de la clientèle provient du Québec et 12% est originaire de l’Ontario, une tendance qui se maintient d’année en année. Les visiteurs américains représentent 2.9% de l’achalandage, une hausse comparée à 2016. 1.9% des visiteurs viennent de l’Europe, mais ce pourcentage augmente après la saison estivale car c’est surtout à l’automne que le Québec est visité par les Européens. 

Les bureaux ont accueilli cette année des visiteurs venus d’aussi loin que le Sri Lanka, la Hollande, l’Angleterre, la Nouvelle Zélande, Israël, l’Autriche, la République Tchèque et les Îles Caïmans. Sans oublier ceux de la France, la Suisse, l’Allemagne et les États-Unis. 

Comme les années précédentes, on note que la majorité des visiteurs québécois proviennent de l’Outaouais, des Laurentides, de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région de Montréal. Les autres régions du Québec figurent aussi dans les données recueillies mais à plus petit volume. 

Les demandes des visiteurs

Cette année, l’hébergement en chalets et condos (27.9%) a surpassé de peu le camping (25%) qui se situait en première place en 2016. Ceux-ci sont suivi par les établissements hôteliers (12.9%), la famille et les amis (12.5%), les pourvoiries (3.3%) et les gîtes touristiques (0.03%). Cette année encore, la majorité des visiteurs des lieux d’accueil de la MRC étaient des excursionnistes (19.1%), c’est-à-dire des visiteurs de passage pour une journée et qui ne consomment aucun produit d’hébergement durant leur séjour dans la Vallée. 

En ce qui a trait aux demandes des visiteurs, les activités de plein air viennent encore au premier rang (48%) et le tourisme culturel en deuxième (32.3%). Viennent ensuite la pêche (17.8%), les attraits touristiques (17.5%), les directions routières (12.9%) et le vélo (10.5%). Les demandes pour les restaurants, le camping, l’hébergement et les festivals et événements se situent entre 8 et 9 %. 

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?

C’est un grand pas en avant pour les Autochtones - 23.6%
Je ne pense pas que cela permettra de lutter efficacement contre les discriminations - 25%
J’attends de voir s’il y aura des actions concrètes pour me prononcer - 51.4%

Total des votes: 148