Léonie Martin, sœur de Lucille Auger Martin ; l’abbé Sylvain Desrosiers, curé de la paroisse ; Lucille Auger Martin ; Rachel Auger, présidente de la Fabrique de l’Assomption.

Souper du curé : Hommage à Lucille Auger Martin

MANIWAKI – Ce sont quelque cent soixante convives qui ont dégusté un bon bœuf bourguignon au bénéfice de chacune des communautés de la paroisse L’Assomption-de-Marie de la Haute-Gatineau lors du neuvième souper annuel du curé, tenu samedi 4 novembre en la salle paroissiale Christ-Roi.

Au cours de la soirée, un hommage spécial a été rendu à Mme Lucille Auger Martin, pour souligner ses non moins de trente-cinq années de bénévolat au service de la communauté Saint-Raphaël de Messines. Sa nièce a lu un texte d’appréciation truffé de notes humoristiques, comme par exemple la phrase fétiche de sa tante, cette année, selon laquelle «elle a 88 ans et elle pèse 88 livres».

La principale intéressée a livré un vibrant remerciement avant de se faire sérénader par la chorale de L’Assomption avec un chant conçu spécialement pour elle. Mme Auger Martin a reçu une gerbe de fleurs de sa famille, une autre de la chorale et une troisième de la paroisse, ainsi qu’une plaque de la paroisse. C’est d’ailleurs dans la chorale de la communauté Saint-Raphaël de Messines que Mme Auger Martin a trouvé un projet de retraite fort motivant.

Dans son hommage, M. le curé Sylvain Desrosiers a souligné que son bénévolat, qui a pris, et qui prend toujours, de nombreuses formes, y compris la confection de savoureux desserts et gâteries. Mme Auger Martin l’accomplit toujours dans la joie, dans la simplicité et dans la valorisation des autres, semant autour d’elle beaucoup chaleur humaine et bonheur. M. le curé a bien sûr saisi l’occasion pour remercier les nombreux bénévoles des cinq communautés de la paroisse qui ont permis de réaliser l’événement.