Grève dans les CPE : Une entente de principe a été conclue

LA GATINEAU – Une entente de principe a été conclue lundi soir entre le comité de négociation des 11 000 travailleuses des Centres de la petite enfance (CPE) membres de la FSSS-CSN, le ministère de la Famille et les associations d’employeurs. Les deux journées de grève prévues mardi et mercredi, notamment dans les CPE La Bottine à Maniwaki ainsi que Vallée-Sourire à Gracefield et Kazabazua, sont donc annulées. Le rassemblement prévu devant l’Assemblée nationale mercredi n’aura également pas lieu.

L’entente de principe sera présentée à une centaine de déléguées syndicales représentant les 11 000 travailleuses le 14 novembre. Les membres voteront ensuite sur les modalités de l’entente.

Pour les 2 500 syndiquées de la CSQ qui disposent d’un mandat de trois journées de grève, dont les dates n’ont pas été déterminées, aucune entente n’a été annoncée. Comme pour les travailleuses des CPE syndiquées à la Confédération des syndicats nationaux, les points en litige portent sur la retraite, les salaires et les assurances collectives, entre autres. Dans les deux cas, les conventions collectives sont échues depuis le 31 mars 2015.