Il obtient un troisième mandat : Alain Fortin réélu maire par acclamation

MONTCERF-LYTTON – Montcerf-Lytton fait partie des municipalités où la majorité des candidats sortants ont été réélus sans opposition. C’est le cas du maire, Alain Fortin, ainsi que de Christiane Cloutier au siège numéro 1, Michel Dénommé  au siège numéro 2, Serge Lafontaine au siège numéro 3, Claude Desjardins au siège numéro 4, Ward O’Connor   au siège numéro 5. Quant au siège numéro 6, Marilyn Brunet l’a emporté par 196 votes (65,99%) face au conseiller sortant Réjean Lafond qui a obtenu 101 votes (34,01%).

Le maire sortant, Alain Fortin, a été élu par acclamation.

Alain Fortin voit dans la reconduction en majorité du conseil municipal une marque de confiance de la part des citoyens : «Cela montre que pour les gens on fait bien notre travail. C’est certain que ça n’a pas été facile pendant les quatre dernières années. Il est arrivé plusieurs gros évènements, des effondrements de chemins. Il y a eu beaucoup de choses à gérer.»

Pour le prochain mandat, la priorité sera la remise à niveau des chemins : «Un plan d’intervention a été fait, commente Alain Fortin. On est à l’élaboration des plans et devis pour aller en appel d’offres et voir les coûts réels. Cela devrait jouer autour de 4,3 millions. Les fonds sont là présentement, on demandera le OK du gouvernement pour avoir les subventions qu’on espère. Ensuite, il s’agira de consulter la population, leur expliquer le projet pour aller en règlement d’emprunt. Ça sera la population qui décidera en bout de piste.»

Autre gros projet : le centre multiservices qui, si tout va bien, devrait voir le jour l’an prochain. «On a vraiment besoin de services de proximité», insiste Alain Fortin. Et, bien sûr, il y a le dossier de l’achèvement de la route Maniwaki-Témiscamingue. «J’ai envoyé une lettre au ministre des Transports, André Fortin, pour lui expliquer qu’on a déjà fait beaucoup de pression auprès de ses prédécesseurs et qu’on a envoyé beaucoup de documentation, explique Alain Fortin. On demande que le programme des chemins à double vocation soit bonifié pour nous aider. Aussi, j’ai demandé une rencontre dans les plus brefs délais avec le ministre pour lui expliquer la problématique qu’on rencontre dans notre municipalité concernant les chemins forestiers.»

Le maire espère que le fait qu’André Fortin soit député de Pontiac aidera pour sa compréhension du problème : «Le Pontiac doit vivre sensiblement les mêmes problèmes que nous, il y a beaucoup de transport forestier dans cette MRC. D’après moi, il devrait être au fait de notre problématique. On sait que le pont de la rivière Coulonge est terminé, il va y avoir des coupes forestières supplémentaires et ils s’attendent à sortir environ 15 000 voyages en moyenne dans les prochaines années. Donc, ça urge de terminer la route Maniwaki-Témiscamingue, sinon ça va être intolérable dans notre municipalité. Il faut vraiment trouver une solution à notre gros problème.»