Chantal Lamarche est le nouveau préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

3 723 votes pour Chantal Lamarche : Première femme élue à la préfecture

LA GATINEAU – Chantal Lamarche, ex-mairesse de Cayamant, inscrit son nom dans l’histoire politique de la Vallée-de-la-Gatineau. Elle succède à Michel Merleau et devient ainsi la première femme à occuper le poste de préfet dans la Vallée-de-la-Gatineau.

«J’étais en avance dans les derniers instants de la soirée mais tout a basculé en faveur de Mme Lamarche avec les résultats en provenance de Gracefield», affirme Georges Lafontaine.

Chantal Lamarche a récolté 3 723 votes (38,69 %) contre 3 471 (36,07 %) pour Georges Lafontaine qui l’a talonnée jusqu’à la dernière minute. Le jeune Simon Godin a terminé bon troisième avec 1 436 (14,92 %) du vote exprimé. Claude Beaudoin, avec 993 voix (10,32 %), a terminé en quatrième position.

«Je suis très heureuse. J’ai travaillé très fort pendant six semaines en visitant les électeurs de Denholm à Grand-Remous. Je suis contente des résultats qui ont été très surprenants à Grand-Remous, Montcerf-Lytton, Bois-Franc et même Déléage. Les résultats au sud sont également très réconfortants. J’ai rencontré plus de difficultés à Egan-Sud, Maniwaki et Messines quoique j’ai obtenu un bon score dans cette municipalité malgré le fait que mon adversaire Georges Lafontaine y demeure.»

Du travail à faire

De nouvelles figures s’amènent au conseil des maires de la MRC mais Chantal Lamarche pourra compter sur des gens d’expérience avec Ronald Cross, Laurent Fortin, Julie Jolivette, Alain Fortin et Gary Lachapelle. «J’aurai besoin de tous les maires autour de la table. Je suis une travailleuse d’équipe et les maires de la région peuvent s’attendre à beaucoup de délégation de ma part.»

Le jeune Simon Godin termine la course bon troisième.

Préfet suppléant

Chantal Lamarche se garde un peu de temps avant d’identifier l’élu qui sera affublé du rôle de maire suppléant. «Je devrai très certainement tenir compte de l’ancienneté et de la disponibilité du futur candidat. J’ai confiance en tous les collègues qui ont été élus dimanche. Nous formerons ensemble une très bonne équipe. Nous allons tous travailler en fonction de l’amélioration de la qualité de vie de nos commettants. Je remercie, de tout cœur, tous les gens qui ont voté pour moi. J’ai appris que j’allais être assermentée avant le 10 novembre prochain.»

Réaction de Georges Lafontaine

Claude Beaudoin a terminé la course avec 993 voix.

«Je reconnais le verdict des électeurs. Avec quatre candidats sur les rangs, il est certain que ça change la donne. C’est toujours un problème. J’étais en avance dans les dernières minutes du scrutin de dimanche. Mais le vote de Gracefield a fait pencher la balance en faveur de Mme Lamarche.»

Questionné à savoir ce que lui réservait l’avenir, Georges Lafontaine a confirmé qu’il allait retourner à son poste de directeur des communications au Conseil Tribal de la Nation Algonquine Anishinabe dont le siège social est situé à Kitigan Zibi Anishinabeg.

Nous avons logé des appels auprès de MM. Simon Godin et Claude Beaudoin afin d’obtenir leurs commentaires à la suite du verdict de dimanche. Nous n’avons pu les obtenir avant d’aller sous presse.