Droits compensateurs définitifs sur le bois d’œuvre : Une injustice pour les propriétaires de la forêt privée

LA GATINEAU – La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) réitère l’importance de défendre les particularités de la forêt privée dans le litige qui opposera vraisemblablement les États-Unis et le Canada dans le dossier du bois d’œuvre. Rappelons que ce conflit est dommageable pour les scieries canadiennes et leurs employés, mais également pour les fournisseurs de bois rond que sont les 134 000 propriétaires forestiers québécois. En 2016, ceux-ci ont fourni 16 % des approvisionnements des scieries du Québec.

«La réalité des propriétaires forestiers québécois est similaire à celle de leurs vis-à-vis américains, rappelle Berthold Gagné, premier vice-président de la FPFQ. Nous revendiquons une exemption pour le bois de la forêt privée, puisque l’imposition de droits compensateurs représente une grande injustice.»

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts de 134 000 propriétaires forestiers de tous les milieux sociaux, dont 30 000 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises, ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires.