Un souvenir impérissable au stade TD d’Ottawa pour l’édition 2017 des Mustangs (photo de Bernard Boutin).

Séries éliminatoires : Les Mustangs baissent pavillon dans l’honneur

MANIWAKI – Les Mustangs juvéniles croisaient le fer avec les Panthères de la polyvalente Mont-Bleu dimanche dernier au stade TD d’Ottawa, sous une pluie battante. Il s’agissait du match de demi-finale de la Division 3 de la Ligue scolaire de l’Outaouais.  

Le plan de match était d’envoyer la défensive en premier pour profiter de la pluie et tenter de créer un revirement. La stratégie a fonctionné à merveille alors que les joueurs défensifs ont fait sentir leur présence. En effet, dès le deuxième jeu du match, Alex Rivest a récupéré un ballon échappé pour donner le ballon à l’offensive à la ligne de 20 des Panthères. Après une course de 10 verges de Nick Maris, Félix Mantha a remis le ballon à Alex Rivest qui a gambadé sur 10 verges pour donner l’avance 7-0 à son équipe suite au converti de Vincent Tremblay.  Les Panthères ont répliqué avec un touché vers la fin du premier quart qui s’est terminé à 7 partout.  Au deuxième quart, les deux défensives se sont imposées, mais les Panthères ont réussi un majeur sur une course au sol et s’emparaient d’une avance de 14-7 à la demie.

Le troisième quart fut marqué par du jeu défensif intense de part et d’autre.  Nick Maris et Jayden Nojemikese-Mitchell pourchassaient le quart adverse.  À 14 -7 après 3 quarts, le dernier droit s’annonçait palpitant.  Tout d’abord, Alexis Tremblay a mis la main sur un ballon égaré suite à un plaqué percutant. L’offensive a bien manœuvré pour se rendre loin en territoire adverse, mais la menace s’est éteinte au 15 des Panthères. La défensive a redonné espoir en stoppant l’offensive ennemie. Puis, avec environ 7 minutes à jouer, Nick Maris a réussi à bloquer le ballon lors d’un botté de dégagement. Le ballon s’est dirigé dans la zone des buts des Gatinois. Si un joueur des Mustangs avaient réussi à mettre le grappin sur celui-ci, l’égalité aurait été créée, mais c’est un joueur des Panthères qui a récupéré in extremis l’objet ovale.  

Le jeu donnait tout de même deux points aux Val-Gatinois par l’entremise d’un touché de sûreté. Mais, plus important, le règlement stipule que lors d’un touché de sûreté, l’équipe qui a provoqué celui-ci reprend le ballon à son 35. C’est alors que Félix Mantha a dirigé son offensive avec doigté. Plusieurs courses de Vincent Tremblay, Nick Maris et Alex Rivest ont permis aux Mustangs de se rendre au 10 des Panthères avec 3 minutes à jouer. Mais ceux-ci ont été incapables de franchir les 10 verges manquantes qui auraient donné la victoire. Les Panthères ont repris possession du ballon et réussi un touché sur une course de 90 verges alors que les joueurs défensifs y allaient le tout pour le tout pour tenter de créer un revirement. La marque finale fut de 21-9 pour Mont-Bleu dans une partie d’une rare intensité.

À la fin de ce match des plus physiques, le personnel d’entraîneur a exprimé aux joueurs qu’ils pouvaient sortir la tête haute car ils ont tout laissé sur le terrain face à une école dont le bassin d’étudiants est de 3 500. L’avenir s’annonce prometteur pour les Mustangs alors que le noyau de joueurs pourra jouer à nouveau au niveau juvénile en 2018 et comptera déjà une année d’expérience. Des joueurs cadets, qui ont remporté la finale consolation au compte de 34-32 contre le Vortex de la polyvalente Du Versant, se joindront aussi à l’équipe.

Collaboration de Sébastien Vachon.