Camionneurs et entrepreneurs forestiers régionaux : «Un ras-le bol général»

LA GATINEAU – Les transporteurs forestiers des Hautes-Laurentides et de la Haute-Gatineau cesseront toute activité de transport de bois à compter du jeudi 2 novembre à minuit, pour ne reprendre que le lundi suivant. 

Cette première activité de sensibilisation a pour objectif d’informer la population, le milieu politique et les industriels régionaux, des réalités économiques liées aux conditions d’exercices très difficiles vécues par cette industrie, spécialement depuis la mise en place du nouveau régime forestier en avril 2013. 

La hausse très significative des droits de coupe exigés aux usines de transformation et une planification trop détachée des opérations avec comme conséquence l’éclatement des chantiers, ont des impacts directs sur les coûts d’approvisionnement des usines et c’est en très grande partie les travailleurs du secteur qui en paient le prix. Ce ne sont sans doute pas des atouts afin d’attirer et de retenir une main d’oeuvre qualifiée et performante qui sera requise dans un très proche avenir.

Ainsi, c’est environ 100 camions forestiers séparés en deux convois qui se rejoindront à Mont-Laurier après des départs simultanés de Ferme-Neuve et de Grand-Remous.