La semaine dernière, un déjeuner spécial a été organisé au Rabaska pour remettre à la famille Bédard son défibrillateur.

Problème cardiaque : Un défibrillateur offert à une famille

LA GATINEAU – Danielle Roger et Stéphane Bédard, avec leurs enfants Logan, Lucas et Yoan, forment une belle petite famille. Mais leur vie familiale a basculé en quelques secondes en septembre dernier lorsque Yoan a subi un arrêt cardio-respiratoire, dans le magasin JO Hubert, à seulement 18 ans. Par chance, son père Stéphane, aidé de son collègue Bernard, tous les deux employés du magasin, ont eu les bons réflexes en pratiquant une réanimation cardio-respiratoire, ce qui a permis de sauver la vie du jeune homme.
«L’équipe des paramédics, Marie-Christine Thom et Guy Fournier, a pris la relève rapidement, deux minutes après l’appel logé au 911, explique Danielle Roger. Le cœur de Yoan a repris sa cadence après avoir reçu à deux reprises des électrochocs. Puis, au centre hospitalier, l’équipe de l’urgence et celle des soins intensifs ont fait un travail exceptionnel.»
Hospitalisé pendant quelques jours, Yoan a reçu par la suite un diagnostic au nom barbare : tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique. Une maladie congénitale rare qui provoque des syncopes ou un arrêt cardiaque, comme celui qu’a subi Yoan. Par la suite, les recherches ont montré que son père, Stéphane, et son frère Logan, âgé de seulement 6 ans, pourraient souffrir de la même maladie. «Le risque de transmettre cette maladie est de 50% et c’est plus fréquent chez les hommes, explique Danielle Roger. La vie nous a mis KO. Yoan porte maintenant un défibrillateur transcutané depuis le 16 février, qui travaille pour lui 24 heures sur 24. Il doit prendre un médicament pour prévenir les arythmies et ralentir le rythme cardiaque, tout comme son père et son petit frère. Pour le moment, on ne parle pas d’installer aussi un défibrillateur transcutané pour eux, car ils n’ont pas présenté encore de symptômes. Tranquillement, nous arrivons à accepter et à continuer notre chemin. Nous remercions le ciel que Yoan soit encore parmi nous. Maintenant que nous savons tout ça, on peut agir et prévenir.»
Afin de venir en aide à cette famille, une collègue de travail de Danielle Roger, Sandra Dubeau, a eu l’idée de collecter des fonds pour offrir un défibrillateur portable à la famille. Elle a été aidée par son conjoint, Éric Bernatchez, de Premiers soins Haute-Gatineau, et par plusieurs personnes.
La semaine dernière, un déjeuner spécial a été organisé au Rabaska pour remettre à la famille Bédard son défibrillateur. Danielle, la mère de Yoan, travaille au centre hospitalier de Maniwaki et cet événement a touché ses collègues de travail, en particulier Sandra Dubeau, infirmière aux soins intensifs, qui a entrepris une levée de fonds afin d’offrir à la famille un défibrillateur. Cette dernière a décidé d’organiser cette levée de fonds «premièrement, en tant que formatrice chez Premiers soins Haute-Gatineau, qui s’acharne à offrir des défibrillateurs partout dans la région. Deuxièmement, en tant qu’infirmière qui connait l’importance de la défibrillation rapide. Troisièmement, en tant que collègue de travail, savoir que la maladie touche une famille proche me brise. Finalement et principalement, en tant que maman, je n’ose même pas réaliser l’impuissance ressentie fasse à la maladie.»
Alors Sandra Dubeau n’a pas eu de difficulté à embarquer son conjoint, Eric Bernatchez, propriétaire de Premiers soins Haute-Gatineau, dans cette aventure afin d’offrir à Danielle un défibrillateur adapté aux conditions cliniques de sa famille. «Parce que mon conjoint est perfectionniste, il a tenu à offrir le tout nouveau modèle de Zoll qui peut s’adapter aux enfants et adultes et à offrir une formation de RCR privée à toute la famille, ajoute Sandra Dubeau. Une somme de 1 917$ a été amassée grâce aux dons des collègues de travail du CISSSO de Maniwaki. Quatre entreprises ont offert des dons spontanément : Tim Horton de Maniwaki, Jean Coutu, La Petite Maison et Soins infirmiers Bélisle à domicile. Une somme supplémentaire de 1 100$ a été donnée par Premiers soins Haute-Gatineau pour le DEA et une formation privée d’une valeur de 600$ également sera dispensée.»
Danielle Roger et sa famille ont été touchés par ce geste et ont été incapables de retenir leurs larmes. Toute la famille était présente lors de la remise du don qui, comme l’a mentionné Sandra Dubeau, «je l’espère restera dans son étui de transport».
La famille Bédard tient à remercier toutes les personnes qui, d’une façon ou d’une autre, les ont aidés dans cette épreuve : «Maintenant, après un KO, notre famille est OK grâce à vous. C’est vraiment rassurant. Merci infiniment.»
À noter que huit arrêts sur dix surviennent à la maison ou dans un lieu public. En 2009, les maladies cardiovasculaires étaient la deuxième cause de décès chez les Canadiens, représentant 20,7 % de tous les décès. En 2007, 1,3 million de Canadiens (4,8 %) ont déclaré avoir obtenu un diagnostic de maladie du cœur d’un professionnel de la santé.