Les membres du conseil d’administration présents à Blue Sea mardi sont Pierre Côté, vice-président, Adrien Côté, Normand Garneau, Denis Côté, Patrick Sullivan, le nouveau président, Céline Tremblay, trésorière, Liliane Aumond, André Roy et Daniel Patry.

Assemblée générale de l’UPA-HG : Les produits locaux donnent l’eau à la bouche

Le président sortant de l’UPA-HG, Denis Côté, et la préfète Chantal Lamarche ont insisté sur l’importance d’acheter des produits locaux.

BLUE SEA – Il a été abondamment question de la qualité des produits du terroir locaux lors de l’assemblée générale annuelle de l’Union des producteurs agricoles de la Haute-Gatineau (UPA-HG) qui avait lieu mardi dernier à l’érablière Le Domaine du Cerf à Blue Sea.
Invitée à discourir lors du dîner où les participants se sont sucré le bec, la préfète Chantal Lamarche n’a pas manqué de souligner le fait que deux entreprises agricoles de la région ont été honorées lors du Gala de la PME de la Chambre de commerce de Maniwaki-Vallée-de-la-Gatineau qui avait lieu samedi dernier au Club de golf Algonquin de Messines.

Coup de cœur pour les produits locaux
La préfète a tenu à féliciter la Ferme de la famille Sage de Lac Sainte-Marie de même que Bo Sirop de Grand-Remous. «J’étais particulièrement fière de nos producteurs locaux qui nous ont fait honneur au Gala de la PME. Les mets préparés par nos chefs cuisinières locales ont été grandement appréciés. Elles ont fait la preuve que l’achat local est important pour notre région d’autant plus que notre production n’a rien à envier à personne.»
La préfète a également indiqué que neuf nouvelles entreprises avaient été créées au cours de la dernière année dans la région et que sept d’entre-elles l’ont été par l’entremise de la MRC-VG. «L’implication de notre agronome, Chantal Leduc, fait en sorte que le secteur agricole se porte très bien actuellement dans la région. Il faut également noter la parution de notre livret promotionnel qui encourage fortement l’industrie de l’agrotourisme régionale. Le fait, également, que plus d’une vingtaine de personnes se soient inscrites à des cours d’apiculture, l’organisation du marché agricole et de la foire gourmande sont autant de manifestations de notre savoir-faire.»

La relève
Le président sortant de l’UPA-HG, Denis Côté, qui cède sa place après six ans d’implication au sein du conseil d’administration de l’organisme régional, se sentait un peu contrarié par le fait que l’organisme ait généré un bénéfice net de 4 287 $ lors du dernier exercice financier. «L’argent est là pour faire fructifier les projets. Il ne faudrait pas que l’enregistrement de bénéfices devienne une tradition à l’UPA-HG.»
Denis Côté a indiqué qu’il était temps de céder la place après six ans à la barre de l’UPA-HG. Il a fait un retour sur trois sujets qui lui tiennent particulièrement à cœur quand il est temps de parler du développement de l’agriculture en Haute-Gatineau : la communication, le partenariat et l’entrepreneurship. Selon lui, il faut s’investir pour être connu et reconnu, tant dans le journal qu’à la radio. Les événements spéciaux sont également un tonique pour l’organisme. Il a parlé de l’introduction de la Politique de développement de la zone agricole (PDZA) et des taxes foncières qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des deux dernières années.
«Il faut parler de nous, mais pour les bonnes raisons. Au cours des six dernières années nous avons doublé notre budget de fonctionnement. Il faut continuer de s’impliquer en calculant nos investissements de façon à bien mousser notre industrie agricole. Et, il faut exercer le donnant-donnant quand il est question de partenariat. Il est bon de revendiquer mais également d’échanger avec les intervenants régionaux.»
Il a parlé des relations avec le monde municipal, avec la MRC-VG, la Chambre de commerce de Maniwaki-Vallée-de-la-Gatineau, de la foire gourmande, du marché public. «Il est important d’afficher présent en politique municipale et dans la représentation des conseil d’administration d’organismes locaux ou régionaux. Au niveau de l’entrepreneurshi, il faut s’assurer de la rentabilité des entreprises, de la participation directe à l’économie, de la réalisation de projets novateurs, de l’aménagement de notre forêt et du transfert de nos ressources.»

L’Ordre du Mérite agricole
Le membre Jérome Aumond a suggéré la formation d’une équipe volante afin d’œuvrer à l’esthétisme concernant le Mérite agricole. «Nous avons de l’argent pour ça. Mais c’est à vous de déposer des projets. Vous connaissez votre milieu, c’est à vous de le mettre en valeur», d’indiquer la préfète Chantal Lamarche.
Jérome Aumond s’est fait porteur d’une résolution de félicitation à l’endroit du président sortant, Denis Côté de même qu’aux deux entrepreneurs agricoles qui ont été honorés lors du dernier Gala de la PME de la CCMVG.
Le membre Gaston Lacroix s’interrogeait sur la collaboration d’Hydro-Québec, de servitudes et de droits de passage sur ses propriétés. La société d’État serait très ouverte à des ententes avec les producteurs. Un abattoir sera construit dans le Pontiac. La première pelletée de terre est prévue pour avril prochain. Richard Maheux, président de l’UPA Outaouais-Laurentides, présent à l’assemblée générale annuelle de l’UPA-HG, a souhaité bonne chance à l’entrepreneur agricole du Pontiac qui investit gros dans cette aventure.
Le conseil d’administration
Les administrateurs, au terme de l’assemblée, ont distribué les postes au conseil d’administration. Le jeune Patrick Sullivan succède à Denis Côté à la présidence, Pierre Côté comble la vice-présidence alors que Céline Tremblay hérite du poste de trésorière.