Le Club de golf algonquin de Messines a fait salle comble à l’occasion du gala de la CCMVG.

33e Gala de la CCMVG : Le Majopial entreprise de l’année

MESSINES – Après un an d’absence, le traditionnel gala de la Chambre de commerce de Maniwaki et la Vallée-de-la-Gatineau (CCMVG) a eu lieu samedi au Club de golf algonquin de Messines. Une soirée pour souligner les mérites des gens d’affaires.
La soirée était animée par Frédérique Langevin et Félix-Antoine Parent. Plusieurs personnalités ont pris la parole afin de rendre hommage aux gens d’affaires qui contribuent au développement économique de la région : la mairesse de Maniwaki Francine Fortin, le député fédéral William Amos, le président de la CCMVG Daniel Smith, la députée-ministre Stéphanie Vallée, la préfète de la MRC Chantal Lamarche. «Cette reconnaissance qui vous est attribuée ce soir honore et vient couronner les actions entreprises au cours de l’année pour tout le travail accompli et les services rendus à la collectivité, a déclaré cette dernière. Considérez-vous tous comme gagnants, puisque toute action qui contribue au développement de notre belle communauté mérite d’être soulignée.»
Côté cuisine, les convives ont pu profiter d’un succulent repas gastronomique quatre services mettant en vedette les produits du terroir. Il a été préparé par Julie Lafleur, chef ; Marie-Noël Hamelin, chef ; Marie-Claude Bonin Joly, chef-sommelière.
La réussite de ce gala est due au travail du comité présidé par Agathe St-Amour, qui a coordonné l’organisation avec l’aide de Amélie Boutin-Renaud, Marc Cloutier, Martin Deguire, Rémi Fortin et Annie-Claide Leclair.
Les Trophées remis aux gagnants ont été réalisés par le CFER, avec un design conçu par Jaicy Morin, de Inspiration design, et la partie métallique confectionnée par les élèves de mécanique auto du Centre de formation professionnelle de la Vallée-de-la-Gatineau. Les nouvelles plaques JR L’Heureux et Jean-Claude Branchaud ont par ailleurs été conçues par les élèves du CFER pour le design et la partie en bois, le cadre métallique étant l’œuvre du soudeur Shawn Fournier.
Voici donc les noms des gagnants.

Entreprise de l’année

Entreprise de l’année

Le prix a été remis par Monique Fortin, de Monique L. Fortin CPA inc, au propriétaire du Majopial Ltée, Pierre Riel, accompagné de Tina Heafey, Mélanie Marchand, Marie-Pier Riel. Ce prix a été décerné suite à un vote des membres de la chambre de commerce présents au gala, parmi tous les lauréats.

 

 

Nouvelle entreprise

Nouvelle entreprise

Le prix a été remis par Anik Beauseigle, des Assurances Kelly et associés, à Vincent Latourelle, de Timber Excavation. C’est en 2016 que ce dernier a fait l’acquisition de son entreprise qui œuvre dans la construction de voirie forestière. Pour ce jeune entrepreneur, la qualité de ses relations avec ses clients ainsi que les services offerts par l’entreprise sont deux aspects très importants. De plus, il souhaite s’impliquer dans la communauté, plus particulièrement auprès des jeunes et de la relève d’entreprise. Les autres nominés étaient le Bureau vétérinaire de la Vallée-de-la-Gatineau, Camping Lac 31-Milles, Crypto révision, Fleurs et petites pensées, Studio de beauté Cassey O’Brien, Les créations de La Fontaine, SOS Plomberie Briand, Webaction.

Entreprise de fabrication ou de transformation – 10 employés et plus

Entreprise de fabrication ou de transformation – 10 employés et plus

Le prix a été remis par Pierre Monette, directeur de la SADC Vallée-de-la-Gatineau, à Richard Cloutier, directeur d’usine, et Jean-Philippe Éthier, directeur des opérations forestières, de Produits forestiers Résolu. Cette entreprise possède et exploite quelque 40 installations au Canada et aux États-Unis. C’est un créateur d’emplois important dans la Vallée-de-la-Gatineau avec 110 emplois à temps plein. Pour eux, la sécurité en milieu de travail est incontournable : en 2017, 1 750 000 heures travaillées sans blessures enregistrables. Au cours des 10 dernières années, leur comité de santé et sécurité a remis 115 000$ à divers organismes de la région. Une autre entreprise était en nomination : Louisiana Pacific.

 

Entreprise de fabrication ou de transformation – 1 à 9 employés

Entreprise de fabrication ou de transformation – 1 à 9 employés

Le prix a été remis par Francine Fortin, mairesse de Maniwaki, à Johanne Bonenfant et Éric Bélanger, propriétaires de l’Érablière Bo-Sirop. Fondée en 2008, cette entreprise ne cesse d’évoluer pour offrir une gamme de produits d’érable biologique de plus en plus vaste, avec, entre autres, leur Mistelle d’érable, communément appelé le «Grand-Remous», pour lequel ils se sont mérité le prix du Grand OR au concours national de la coupe des nations en 2017. Une autre entreprise était en nomination : la Boucherie à l’ancienne.

 

 

Entreprise de services

Entreprise de services

Le prix a été remis par Georges Carle, de la Caisse populaire Desjardins de la Haute-Gatineau, et Marc Cloutier, de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, à Sylvie Jolivette et Jessica Lafrenière, de La Belle Époque. Cette entreprise a débuté ses activités en juin 2010 et répond à un besoin primordial dans la région avec des services spécialisés d’hébergement pour les personnes aînées autonomes et semi-autonomes. La qualité de vie des résidents est au cœur de leur préoccupation, c’est pourquoi ils offrent des services de qualité, des activités diversifiées, des cours adaptés et plus encore, pour les divertir et faire en sorte qu’ils gardent une vie sociale active. Les autres entreprises en nomination étaient le Bureau vétérinaire de la Vallée-de-la-Gatineau, Cachet Lomartex, Centre médico-esthétique Karine Bonicalzi, Groupe DL solutions informatiques, Les créations de La Fontaine, SOS Plomberie Briand, Timber excavation, Webaction, WF Construction, Zone concept santé.

Entreprise de restauration, d’hôtellerie ou de tourisme

Entreprise de l’année

Le prix a été remis par France Bélisle, directrice de Tourisme Outaouais, au propriétaire du Majopial Ltée, Pierre Riel, qui était accompagné de Tina Heafey, Mélanie Marchand, Marie-Pier Riel. C’est sur les rives du merveilleux lac 31-Milles qu’ils ont décidé de s’établir en 2011. Ils profitent de la nature qui les entoure pour développer davantage le récréotourisme dans la région, notamment en diversifiant leurs offres d’activités, d’installation et de forfait pour toujours mieux répondre aux besoins de leur clientèle. S’y ajoute leur grande implication dans la communauté, de nombreuses façons. Les autres entreprises en nomination étaient le Camping Lac 31 Milles et le Club de golf algonquin.

Entreprise de commerce de détail – 10 employés et plus

Entreprise de commerce de détail – 10 employés et plus

Le prix a été remis par Richard Landry, de Louisiana Pacific, à Denis Langevin, propriétaire du Groupe DL solutions informatiques. Fondé en 1988, l’entreprise fête son 30e anniversaire cette année et compte maintenant 8 succursales à travers le Québec. Malgré leur présence un peu partout dans la province, leur implication dans la région est très importante et se fait de plusieurs façons. Par exemple, ils sont les promoteurs d’un programme de formation en informatique et le développent avec plusieurs partenaires. Ils ciblent souvent leurs appuis et contributions en faveur d’événements orientés vers les jeunes. Une autre entreprise était en nomination : la Boucherie à l’ancienne.

 

Entreprise de commerce de détail – 1 à 9 employés

Entreprise de commerce de détail – 1 à 9 employés

Le prix a été remis par Gaétan Bussières et Étienne Langevin, de la radio CHGA, à Karine Bonicalzi, du Centre médico esthétique Karine Bonicalzi. Depuis l’apparition de son premier centre en 2000, la croissance de son entreprise est impressionnante et sa vision à long terme n’en est pas moins grande que ses accomplissements passés. En plus de l’ajout de tous ses équipements pour faire un virement vers le médico-esthétique et de l’ouverture d’un autre centre à Gatineau, il y a eu le développement et le lancement de sa propre gamme de produits cosmétiques en 2017 ainsi que la mise en place d’une boutique en ligne et la reconstruction complète de son site Web. Une autre entreprise était en nomination : Cachet Lomartex.

Plaque Jean-Claude Branchaud

Plaque Jean-Claude Branchaud

Elle a été remise par Joël Branchaud à Francis Bouchard, propriétaire de WF Construction. Cette plaque vise à souligner le rayonnement de la jeunesse en récompensant une jeune femme ou un jeune homme d’affaires à la tête d’une entreprise de la région.

 

 

 

 

Plaque JR L’Heureux

Plaque JR L’Heureux

Elle a été remise par la précédente récipiendaire, Marlène Thonnard, à Nadine Pinton et Denis Labelle, créateurs du Festival des arts de la scène val-gatinois à Lac Ste-Marie. Comme ces derniers étaient absents, ce sont Alain Guimont et Monique Allard-Guimont, membres du comité organisateur du festival, qui sont venus chercher le prix. Le festival en était cette année à sa 9e édition. Il a enregistré une hausse de 30% du nombre de spectateurs. Le Festival a pour mission de promouvoir les arts de la scène, d’éveiller les jeunes et les moins jeunes aux arts et à la culture, de la rendre accessible et de stimuler l’économie locale tout en permettant aux artistes de la région de faire valoir leurs talents.

 

Plaque mémorial Serge Morin

Plaque mémorial Serge Morin

Elle a été remise par la précédente récipiendaire, Louise Bordeleau, à Luc Martel. Cette plaque est remise à une personne qui, par ses actions, ses idées et son dynamisme, se distingue, en termes de dévouement et de travail bénévole, en faveur du mieux-être économique de la communauté.

 

 

 

Entreprise s’étant démarquée par la qualité exceptionnelle de ses pratiques en gestion des ressources humaines

Entreprise s’étant démarquée par la qualité exceptionnelle de ses pratiques en gestion des ressources humaines

Le prix a été remis par Cynthia Lacroix, du Centre local d’emploi, à Denis Langevin, du Groupe DL solutions informatiques, et Pierre Riel, du Majopial Ltée. Pour cette catégorie, les deux gagnants sont arrivés ex-æquo. Comme ce sont deux entreprises pour qui le bien-être de leurs employés est une priorité dans leurs valeurs, ils démontrent chacun une compréhension pour la conciliation travail-famille, offrent des horaires adaptés pour les étudiants, puis un régime d’assurance collective et d’épargne retraite est disponible. Les autres entreprises en nomination sont La Belle époque et Zone concept santé.

 

 

Entreprise agricole

Entreprise agricole

Le prix a été remis par la préfète Chantal Lamarche à Stan Christensen, propriétaire de la Ferme Sage Enr. Cette entreprise familiale existe depuis près de 170 ans. Le bien-être de leurs animaux est une priorité pour eux, c’est pourquoi leur bœuf ne contient pas d’antibiotique ni d’hormone de croissance, puisque tout est fait dans le plus grand respect de la nature et de l’environnement. Une autre entreprise était en nomination : l’Érablière Bo-Sirop.