La petite Isa-Maude et toutes les personnes qui comme elle sont atteintes de la fibrose kystique tiennent à remercier les élus qui sont devenus des petits soldats pour combattre leur maladie : «Merci Mme Chantal, merci M. Alphée, merci M. Laurent, merci Mme Julie, Merci M. Gilles, merci M. Nicolas, merci M. Raymond, merci M. Gaétan, merci M. Neil, merci M. Rhéal, merci Mme Jocelyne, merci M. Robert, merci M. Gary, merci Mme Carole, merci Mme Francine, merci M. Ronald, merci M. Alain, merci M. Roch.»

Fibrose kystique : Le défi sucré de la préfète, des mairesses et maires de la MRC

LA GATINEAU – La communauté a été ébranlée et touchée par le diagnostic d’une grave maladie dégénérative, la fibrose kystique, dont est atteinte la petite Isa-Maude Barbe, âgée de 5 ans et originaire de Ste-Thérèse-de-la-Gatineau. Dans un élan de solidarité sans précédent au Québec, les élus de la MRCVG, préfète, mairesses et maires, s’associent à Fibrose kystique Canada pour devenir de petits soldats qui dans chacune des municipalités de la MRC Vallée-de-la-Gatineau iront combattre la fibrose kystique. 

Comme l’explique Charles Sirois, coordonnateur de la campagne de financement pour Fibrose kystique Canada dans la MRCVG, «aucune autre MRC au Québec n’a fait preuve d’un aussi grand engagement dans la lutte à la fibrose kystique. J’avoue que les élus des deux villes, des 15 municipalités de la MRC et de madame la préfète m’ont beaucoup ému. Ils lancent un grand cri d’espoir à ma petite nièce et à tous les enfants et adultes atteints de la fibrose kystique».

Les élus de la MRC relèveront le défi sucré en vendant du chocolat dans chacune de leur municipalité. L’objectif est d’amasser des fonds qui seront versés totalement à Fibrose kystique Canada, afin de favoriser la recherche pour trouver de meilleurs traitements pour améliorer et prolonger la vie des personnes atteintes de la fibrose kystique et même éventuellement pour trouver un traitement curatif pour cette maladie mortelle, ce qui est réaliste et probable tellement les recherches et la science font des progrès phénoménaux.

La fibrose kystique est la maladie mortelle la plus répandue chez les enfants et les jeunes adultes canadiens. Il n’existe pour le moment aucun traitement curatif. La fibrose kystique touche différents organes, mais surtout l’appareil digestif et les poumons. La persistance de la maladie et l’infection chronique dans les poumons occasionnent leur destruction et une perte de la fonction pulmonaire, entraînent finalement la mort prématurée chez la majorité des personnes atteintes de fibrose kystique. Dans les années 60, la majorité des enfants atteints de fibrose kystique mouraient avant d’entrer à la maternelle. Depuis, la recherche et la science ont fait des pas de géant. L’âge médian de la mort se situe maintenant à 53,3 ans.