Dans la Vallée-de-la-Gatineau, la mobilisation concerne les CPE Vallée-Sourire à Gracefield et Kazabazua ainsi que le La Bottine à Maniwaki.

Négociation des CPE de l’Outaouais : Le syndicat souligne des avancées

LA GATINEAU – Les membres des comités de négociation du Syndicat des travailleurs(euses) en centre de la petite enfance de l’Outaouais – CSN (STCPEO-CSN) ont négocié les 24 et 25 mars derniers, à l’hôtel Holiday Inn Express à Gatineau avec l’association patronale des CPE : «Bien qu’il reste encore plusieurs dossiers sur la table, des ententes de principes sont intervenues dans cinq d’entre eux. Les parties se sont entendues sur des principes concernant l’ensemble des quatre clauses à négocier au niveau local pour cinq CPE et non neuf comme le prétend la partie patronale.»
Malgré tout, et par respect des parents, le syndicat ne prévoit pas tenir de journées de grève cette semaine, puisque les parties ont convenu de se rencontrer le 29 mars pour continuer la négociation sur les matières non résolues. Il espère que la partie patronale reviendra à la table avec la même ouverture que lors du week-end dernier.
Le syndicat espère un règlement rapide dans l’ensemble des CPE liés à cette négociation. Selon Mélanie Beauchamp, présidente du STCPEO-CSN, «c’est un pas dans la bonne direction, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Nous avons informé l’employeur que nous étions disponibles pour prolonger la négociation en soirée cette semaine, si cela nous permettait d’en arriver à une entente pour l’ensemble des CPE».
À la fin du processus de négociation, le syndicat prévoit rencontrer les membres des CPE pour présenter l’entente de principes et entériner le tout, incluant les matières nationales qui ont été réglées l’automne dernier.