Couvre-plancher salle municipale : Octroi d’un contrat pour le refaire

BOIS-FRANC – Durant leur rencontre du mois de mars, les membres du conseil municipal ont accepté une soumission de Branchaud, au montant de 11 350$ plus taxes, afin de refaire le couvre-plancher de la salle municipale. Les travaux seront financés grâce au programme de la taxe d’accise (TECQ 2014-2018). Le montant est donc subventionné.
Collecte de déchets
Parmi les autres points inscrits sur l’ordre du jour, le conseil a résolu d’autoriser la municipalité à adhérer au regroupement pour la cueillette de déchets et recyclage.
Afin d’optimiser les collectes de porte en porte de matières résiduelles, un mandat a été confié au service de l’Hygiène du milieu de la MRC Vallée-de-la-Gatineau par le Comité sur l’environnement et par les municipalités de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, Déléage et Aumond en vue de regrouper les collectes. L’organisme Éco Entreprises Québec a colligé des statistiques québécoises qui démontrent que le regroupement de plusieurs municipalités en un appel d’offres permet aux municipalités participantes de réaliser des économies. La MRCVG a conclu une entente à cette fin avec Éco Entreprises Québec pour mener à bien la production d’un appel d’offres regroupé sur le territoire de la MRCVG incluant, au moins, les trois municipalité instigatrices.
L’ensemble des municipalités qui ont un contrat de collecte avec un tiers peuvent potentiellement faire partie de l’appel d’offres regroupé, qui sera lancé au printemps 2018 pour un début de service le 1er janvier 2019 ou ultérieurement selon les dates de renouvellement des contrats en vigueur. Les buts visés de ce regroupement cadrent avec le Programme d’aide financière pour la mise en commun d’équipements, d’infrastructures, de services ou d’activités en milieu municipal du MAMOT, donc une demande d’aide financière a été déposée par la MRCVG dans le cadre de ce programme. Le montage financier de la MRCVG permet une participation des municipalités locales à coût nul.
Les membres du conseil municipal de Bois-Franc ont donc décidé de se joindre au projet et ils ont résolu d’autoriser la direction générale de la municipalité à partager le contrat de collecte en vigueur avec le service de l’Hygiène du milieu-Environnement de la MRCVG et ses mandataires ; d’assurer une participation aux rencontres préparatoires qui mèneront au choix des scénarios des modalités en vue de la rédaction de l’appel d’offres regroupé ; d’autoriser la MRCVG à être responsable de ce projet.