Bruno Pelletier a clôturé le Festival des arts de la scène val-gatinois (photo de Sébastien McNeil).

Festival des arts de la scène val-gatinois : Une 9e édition exceptionnelle

Le spectacle du magicien Kayser, à Bouchette, a été un succès (photo de Nadine Pinton).

LAC SAINTE-MARIE – La 9e édition qui prenait fin samedi dernier par le super spectacle de Bruno Pelletier dans l’église bondée d’amateurs confirme l’entrée du Festival des arts de la scène val-gatinois parmi les grands événements culturels annuels de l’Outaouais.
«Les gens sont de plus en plus nombreux à répondre à notre invitation. Sans les gens, il n’y aurait tout simplement pas de festival. Je le répète, ce sont les gens qui dictent notre action», précise Denis Labelle, qui, avec sa conjointe, Nadine Pinton, sont les maîtres-d’œuvre de ce rassemblement culturel dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Superbe Bruno Pelletier
Bruno Pelletier a une superbe voix. «Je ne suis pas un chanteur d’opéra, et je m’en fous royalement. Ce soir, j’ai un plaisir fou avec vous. Vous êtes un auditoire allumé qui me donne l’envie d’en donner encore plus.». Et c’est ce qu’il a fait et de brillante façon.
Bruno Pelletier a introduit quelques-unes de ces pièces originales qui l’ont fait connaître auprès du grand public mais il a interprété des airs qui lui ont été proposées via Facebook. Ainsi, nous avons pu entendre Dans le port d’Amsterdam de Jacques Brel, Fields of gold de Sting, une pièce d’Édith Piaf et Somewhere over the rainbow de Judy Garland. Un total de 90 minutes d’interprétation grâce à la générosité de l’artiste qui n’a pas manqué de revenir sur la chaleur des amateurs qui est un taunique pour un artiste qui était accompagné par la pianiste Julie Lamontagne, qui signe la direction musicale de Belle et Bum à l’antenne de Télé Québec. Bruno Pelletier avait bien raison de préciser qu’il y avait deux artistes sur scène samedi dernier. Une clôture de festival absolument exceptionnelle. Quelle voix ! Bruno Pelletier est familier avec le public de l’Outaouais puisqu’il venait régulièrement présenter son spectacle à l’ancienne boîte à chansons Le Bon Vivant à Hull (maintenant Gatineau).

 

Bruno Pelletier a offert un magnifique concert en l’église St-Nom-de-Marie (photo de Sébastien McNeil).

De tout pour tous !
La préfète Chantal Lamarche a accepté la présidence d’honneur du Festival qui a donné l’occasion à la population de se rincer les yeux et les oreilles par divers spectacles au programme dont Les Ringos qui ont interprété des airs des Beatles. Les Ménestrels, un groupe régional dirigé par Benoit Allard, avec les voix de Jean-Charles Bonin, Albert Morissette, Benoit Solomon, Don Karn, Gilbert Bourgeois et Michel Houde. Le quatuor à cordes Four Score a également présenté son spectacle en l’église de Lac Sainte-Marie. Il en fut de même pour Naomi Eberhard et Nadia Boucher pour les amateurs d’opéra. Vanessa Lavoie, une interprète du nouveau country, s’est produite au restaurant Lacalong et le magicien Kayser à la salle municipale de Bouchette. La poésie était à l’honneur à l’Auberge des Deux Rives avec Joual de bataille et le spectacle A leverage for mountains mettant en vedette Nick Loyer, Jay Trepanier et Jay Flynn. Et que dire de l’harmoniciste Guy Bélanger dont le spectacle avait lieu vendredi soir à Golf Mont Sainte-Marie. Guy Bélanger est un habitué de la région lui qui est venu à quelques reprises à Maniwaki dans le cadre du Festival d’été avec le regretté Bob Walsh. Du blues à son meilleur ! L’ensemble Jazz Reunion a également présenté son spectacle à Mont Sainte-Marie samedi tout comme les membres de JAIME (Joute amicale d’improvision de Maniwaki et des environs) qui étaient au restaurant Lacalong samedi après-midi tout juste avant le spectacle de Bruno Pelletier.

La 10e édition
La barrre est désormais plus haute pour les organisateurs. Comme il est à prévoir qu’une 10e édition aura bel et bien lieu en 2019, les amateurs ont bien hâte de connaître les artistes qui composeront la programmation du 10e anniversaire.