Le groupe Les Ringos a repris des succès des Beatles.

Festival des arts de la scène val-gatinois : Un succès depuis neuf ans

Le quatuor à cordes Four score a donné un concert en l’église St-Nom-de-Marie.

LAC SAINTE-MARIE – C’est parti pour une 9e édition. Le Festival des arts de la scène val-gatinois a été officiellement lancé samedi à l’occasion d’un 5 à 7 en présence du comité organisateur de l’événement, de partenaires et du public.
Le Festival des arts de la scène val-gatinois s’étale du 10 au 17 mars. L’équipe de bénévoles a concocté une programmation qui plaira à un large public, de par sa diversité et la qualité des artistes sélectionnés. Elle comprend treize spectacles grand public de musique variée, magie, impro et poésie ainsi que des prestations destinées aux jeunes dans certaines écoles de la région.
Cette année, la présidence d’honneur a été confiée à la préfète, Chantal Lamarche. «N’étant pas issue d’un milieu où la culture était présente, j’ai toutefois toujours été attirée par ce domaine, explique cette dernière. C’est pourquoi, dès que j’ai eu vent que des ateliers de théâtre étaient dispensés dans la MRC Vallée-de-la-Gatineau, je n’ai aucunement hésité à y inscrire ma fille. Le théâtre permet aux jeunes d’affronter leurs peurs, de briser l’isolement mais aussi et surtout de se bâtir une estime de soi en offrant aux spectateurs leurs divers talents. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance, il y a plus de 10 ans, de Nadine Pinton et Denis Labelle qui offraient aux jeunes cette grande opportunité de monter sur les planches. Depuis, je n’ai jamais cessé de les suivre et de les soutenir dans ce grand projet culturel.»
Fière d’avoir été nommée présidente d’honneur, Chantal Lamarche considère que «nous nous devons de promouvoir la culture sous toutes ses formes puisqu’elle permet à la communauté de se reconnaitre, de se définir et de s’identifier. La MRC Vallée-de-la-Gatineau regorge de richesses culturelles de par son patrimoine et son terroir. Il est donc primordial de reconnaitre l’apport fondamental de la culture comme source de rayonnement, d’épanouissement, d’identification commune, mais également de moyen de rétention de la population, de moteur économique et de fierté collective. Il en va de mon rôle et de ma responsabilité de m’assurer que la culture occupe une place de choix au sein de la communauté val-gatinoise».
De son côté, le maire de Lac Ste-Marie, Gary Lachapelle, a tenu à féliciter les organisateurs de ce festival qui «offre à la population de Lac Ste-Marie et des environs la possibilité d’assister à une variété de spectacles avec des artistes professionnels et talentueux».

Programmation

Le Festival des arts de la scène val-gatinois a été officiellement lancé samedi à l’occasion d’un 5 à 7.

Après le 5 à 7 de lancement, le public a pu profiter du concert du groupe Les Ringos, qui reprend des succès des Beatles. Dimanche dernier, en l’église St-Nom-de-Marie, le groupe local Les Ménestrels, le quatuor à cordes Four score, Naomi Eberhard et Nadia Boucher, sont montés sur scène. Mardi, la chanteuse country Vanessa Lavoie a donné un concert au restaurant Le Lacalong et mercredi le magicien Kayser était à la salle municipale de Bouchette.
Le festival se poursuit jusqu’à dimanche. Ce jeudi 15 mars, le public est attendu à l’Auberge des deux rives. Au programme : de la poésie avec des membres de Joual de bataille, puis le groupe A Leverage for mountains. Vendredi 16 mars, l’harmoniciste-chanteur Guy Bélanger sera au Club de golf du Mont Ste-Marie à compter de 20h. Trois activités sont prévues samedi 17 mars, pour la dernière journée du festival : l’ensemble Jazz réunion à midi au Ski Mont Ste-Marie, de l’impro avec la JAIME à 16h au restaurant Le Lacalong, le chanteur Bruno Pelletier à 20h en l’église St-Nom-de-Marie.
Comme chaque année, la programmation comprend aussi un volet scolaire. Mardi, deux activités étaient prévues à la salle communautaire pour les élèves de l’école St-Michael de Low et Queen-Élizabeth de Kazabazua : le Grupo de capoeira et Daniel Richer avec ses sept contes pour sept enseignements. Mercredi, les élèves des écoles de Lac Ste-Marie et de Gracefield avaient rendez-vous au centre communautaire avec le groupe Bboyizm, breakdance. Vendredi 16 mars, des étudiants des écoles de Gracefield et Lac Sainte-Marie rencontreront Daniel Richer, Papoose Aki.
En 2017, le festival fut un réel succès, attirant plus de 1 150 personnes de toutes les générations à dix-sept événements culturels, autant francophones qu’anglophones. Sa mission est de promouvoir les arts de la scène, d’éveiller les jeunes et les moins jeunes aux arts et à la culture, de la rendre accessible et de stimuler l’économie locale tout en permettant aux artistes de la région de faire valoir leurs talents. Depuis 9 ans déjà le festival est reconnu comme un acteur incontournable de la vie culturelle de la Vallée-de-la-Gatineau.
Renseignements : http://www.festival-val-gatinois.ca

Alain Guimont, Monique Allard-Guimont, Karo Gravelle, du comité organisateur ; le maire de Lac Sainte-Marie, Gary Lachapelle ; Nadine Pinton, du comité organisateur ; la préfète Chantal Lamarche ; Denis Labelle, Gilles Gauthier, Nathalie-Anne Kenney, Martin Paradis, Michel Franche, du comité organisateur.