Consommation de fruits et légumes : L’Outaouais en retard

LA GATINEAU – L’Outaouais est plus lente que les autres régions du Québec à convaincre son monde de consommer des fruits et des légumes. Pas moins de 46 % des Québécois consomment plus de cinq portions de fruits et légumes par jour contre 44 % pour les résidents de l’Outaouais.
Ces résultats ont été dévoilés par l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes (AQDFL). Les cinq portions par jour en question représentent une cible que s’est fixée le gouvernement du Québec dans sa politique sur les saines habitudes de vie. Une portion est en fait l’équivalent de 100 grammes. C’est en Estrie et en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine qu’on retrouve les gourmets les plus sains. La Mauricie et le Centre-du-Québec affichent les pires résultats avec seulement 39 % des consommateurs.
Mais l’Outaouais peut se consoler alors que 57 % des 35-44 ans consomment les cinq portions reconmmandées contre 51 % pour l’ensemble du Québec dans ce même groupe d’âge. Au Québec, comme en Outaouais, on retombe ensuite à 45 % chez les 20-34 ans. Il semblerait que les gens consomment davantage d’aliments sains lorsqu’ils sont sous supervision parentale et quand ils deviennent eux-mêmes, par la suite, parents, d’où une consommation accrue de fruits et de légumes chez les 12-19 ans et les 35-44 ans.
L’industrie des fruits et légumes au Québec représenterait, selon l’AQDFL, plus de 62 000 emplois et des revenus d’impôts pour les deux gouvernements de près de 500 millions $ annuellement.