François Drainville, administrateur à la Coopérative fédérée du Québec, remet une épinglette à M.Clément Tremblay. Il avait oublié de lui remettre l’an dernier en même temps qu’un certificat du Mérite agricole.

Clément Tremblay veut qu’on investisse : Un terrain vacant qui vaut sont pesant d’or

GRACEFIELD – La Coopérative agricole de Gracefield vient de recevoir une compensation financière de 280 000 $ à la suite de l’incendie de son ancien siège social au 4, chemin du Pont à Gracefield. Il faudra, un jour ou l’autre le vendre ou le mettre en valeur. Clément Temblay a sa petite idée là-dessus.
Le valeureux coopérant, qui, à 88 ans, vient d’accepter un autre terme de deux ans en tant qu’administrateur de la Coop de Gracefield, voudrait bien que ses collègues du conseil consentent à un projet d’aménagement d’un parc thématique au 4, chemin du Pont.
«Nous avons l’argent pour faire quelque chose de beau le long de la rivière Gatineau. Un parc thématique sur le coopératisme, ou sur autre chose. Il faut un endroit pour accueillir le monde à Gracefield. Le pont Alexandre Martin construit tout près est de toute beauté. C’est une merveille. Il faut le mettre en valeur. Nous avons tout ce qu’il faut pour attirer les visiteurs. Un parc à cet endroit serait un gros plus pour le Cœur de la Gatineau qui a nettement besoin d’être valorisé.»
Clément Tremblay n’a pas manqué de susciter l’intérêt des membres de la Coop de Gracefield réunis en assemblée générale annuelle jeudi dernier à l’Érablière J. B. Caron à Gracefield.
«Je ne sais pas ce que vous en pensez les amis, mais je crois qu’un parc à cet endroit serait un projet très enrichissant pour notre communauté».