Cueillette et transport des matières résiduelles : Étude de faisabilité pour une appel d’offres regroupé

GRAND-REMOUS – Durant leur rencontre de février, les membres du conseil municipal ont notamment adopté une résolution afin de participer à un projet d’appel d’offres regroupé pour la cueillette et le transport des matières résiduelles avec les municipalités de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, Déléage et Aumond.
Chaque municipalité qui n’a pas son service de collecte et de transport en régie doit faire un appel d’offres pour ce service afin que les matières résiduelles soient ramassées et transportées. Les municipalités de Déléage, Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau et Aumond démontrent un intérêt à faire un appel d’offres regroupé. La municipalité de Grand-Remous est aussi intéressée par un tel appel d’offres afin de vérifier les économies potentielles sur le volume de matières résiduelles à ramasser et transporter. Dans un éventuel appel d’offres, la municipalité de Grand-Renous désire inclure les pourvoiries de son territoire aux mêmes services et politiques que les autres citoyens et les autres commerces.
La MRCVG, par l’entremise de Kimberley Mason, a déjà émis le souhait d’accompagner les quatre municipalités intéressées désirant un appel d’offres regroupé et l’entreprise «Les Entreprises Québec» désire réaliser un projet de démonstration des bénéfices associés aux appels d’offres regroupés. Par ailleurs, il est possible de déposer ce projet dans le cadre du Programme d’aide financière pour la mise en commun d’équipements, d’infrastructures, de services ou d’activités en milieu municipal du ministère des Affaires municipales.

Formation de pompiers
Les élus ont adopté une résolution afin de présenter une demande au ministère de la Sécurité publique dans le cadre du Programme d’aide financière pour la formation des pompiers volontaires ou à temps partiel.
Le règlement sur les conditions pour exercer au sein d’un service de sécurité incendie municipal prévoit les exigences de formations pour les pompiers afin d’assurer une qualification professionnelle minimale. Ce règlement s’inscrit dans une volonté de garantir aux municipalités la formation d’équipes de pompiers possédant les compétences et les habiletés nécessaires pour intervenir efficacement en situation d’urgence.
En décembre 2017, le gouvernement du Québec a établi le Programme d’aide financière pour la formation des pompiers volontaires ou à temps partiel. Ce programme a pour objectif principal d’apporter aux organisations municipales une aide financière leur permettant de disposer d’un nombre suffisant de pompiers qualifiés pour agir efficacement et de manière sécuritaire en situation d’urgence. Ce programme vise également à favoriser l’acquisition des compétences et des habiletés de base requises par les pompiers volontaires ou à temps partiel qui exercent au sein des services de sécurité incendie municipaux.
La municipalité de Grand-Remous désire donc bénéficier de l’aide financière offerte par ce programme pour former trois pompiers au cours de la prochaine année.

Demande de délai au MAMOT
La MRC Vallée-de-la-Gatineau a modifié le règlement édictant son schéma d’aménagement et portant sur une modification de l’affectation forestier par l’affectation industrielle dans la municipalité de Grand-Remous. Suite à l’entrée en vigueur du règlement en novembre 2016, la municipalité avait six mois pour adopter les règlements de concordance requis afin de s’y conformer. Or, elle doit modifier son plan d’urbanisme avant de modifier sa réglementation. Elle demande donc au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire un délai supplémentaire de six mois pour pouvoir apporter une modification à son plan d’urbanisme et adopter les règlements de concordance qui s’y rattachent.

Sécurité route 105
Les élus ont décidé de répondre favorablement à la demande de Maureen Reid et de demander au ministère des Transports d’installer des panneaux nécessaires à la sécurité des enfants sur la route 105.