Adoption des prévisions budgétaires de 2018 : Légère hausse du taux de taxe

MESSINES – Le conseil municipal a tenu une rencontre extraordinaire afin d’adopter les prévisions budgétaires de 2018. Il s’agit d’un budget équilibré, représentant des revenus et dépenses de l’ordre de 2 511 703$, avec une augmentation du taux de taxe sur la valeur foncière de 2¢ du 100$ d’évaluation. À noter par ailleurs un gel des taux de taxes de services pour la gestion des matières résiduelles ainsi que pour le programme de collecte et de valorisation des boues de fosses septiques.
Les taux de taxes sont les suivants : taxe sur la valeur foncière, 0.6631$ contre 0.6563$ en 2017 ; taxe Sûreté du Québec, 0.0869$ contre 0.0833$ ; quote-part de la MRC, 0.1219$ contre 0.1319$ ; règlement d’emprunt incendie, 0.0090$ contre 0.0091$ ; règlement d’emprunt CMC, 0.0143$ contre 0.0140$ ; règlement d’emprunt centre sportif, 0.0166$ contre 0.0168$ ; règlement d’emprunt PIIRL, 0.0196$ ; total des taxes sur la valeur foncière, 0.9314$ contre 0.9114$. La taxe foncière est calculée en fonction de l’évaluation des propriétés (par 100$ d’évaluation).
Concernant la tarification des services résidentiels, la taxe sur les matières résiduelles reste à 135$ et la taxe sur la gestion des boues septiques à 90,40$.
Concernant les revenus, ils sont passés de 2 372 893$ en 2017 à 2 511 703$ en 2018, soit un écart de 138 810$ (+5,53%). Les principales variations des revenus s’expliquent par : la croissance de la municipalité qui génère des revenus supplémentaires, augmentation du taux de taxe sur la valeur foncière, augmentation des transferts de partage des différents paliers gouvernementaux, autres sources de revenus.
Les revenus se répartissent ainsi : taxe foncière, 1 837 880$ contre 1 773 359$ en 2017, donc un écart de 64 521$ ; total sur une autre base, 306 745$ contre 306 415$, donc un écart de 330$ ; paiements tenant lieu de taxes des gouvernements fédéral et provincial, 7 302$ contre 7 100$ donc un écart de 202$ ; transferts relatifs à des ententes de partage de frais et autres transferts de fonctionnement, 256 267$ contre 209 476$, donc un écart de 46 791$ ; autres sources de revenus (droits de mutation immobilière, intérêts, permis de construction etc.), 103 509$ contre 76 543$, donc un écart de 26 966$.
Les taxes foncières représentent 73,17% des revenus, les taxes sur une autre base 12,21%, les transferts gouvernementaux 10,20%, les autres revenus 4,12% et les paiements tenant lieu de taxes 0,29%.
Les dépenses sont passées de 2 372 893$ en 2017 à 2 511 703$ en 2018, soit un écart de 138 810$ (+5,53%). Les principales variations des dépenses sont les suivantes : service en sécurité incendie 38 000$ ; réfection du barrage Tremblay (décharge du lac Blue Sea) 23 500$ ; prolongement de la rampe de mise à l’eau du Lac Blue Sea 18 500$ ; aménagement, urbanisme et développement 13 700$ ; allocation budgétaire pour l’organisation d’activités récréatives (Festi-Neige, etc.) et la gestion du programme de lavage des embarcations 12 000$.
Les dépenses se répartissent ainsi : administration générale 444 971$ contre 469 621$ en 2017, donc un écart de 24 650$ ; sécurité publique, 323 170$ contre 319 248$, donc un écart de 3 922$ ; transport et réseau routier, 628 463$ contre 624 422$, donc un écart de 4 041$ ; hygiène du milieu, 396 691$ contre 352 553$, donc un écart de 44 138$ ; aménagement, urbanisme et développement, 119 466$ contre 96 434$, donc un écart de 23 032$ ; loisirs et culture, 244 815$ contre 237 790$, donc un écart de 7 025$ ; service de la dette et frais de financement, 53 545$ contre 40 770$, donc un écart de 12 775$ ; autres activités de financement, 300 582$ contre 232 055$, donc un écart de 68 527$.
Le transport et réseau routier représente 25% des dépenses ; administration générale 18% ; hygiène du milieu 16% ; sécurité publique 13% ; autres activités de financement 12%, loisirs et culture 10% ; aménagement, urbanisme et développement, 5% ; service de la dette et frais de financement 2%.
Pour un immeuble dont la valeur médiane est de 148 115$ le compte de taxes se répartit ainsi : taxe sur la valeur foncière, 982,15$ contre 972,08$ en 2017 ; sûreté du Québec 128,71$ contre 123,38$ ; quote-part MRC 180,55$ contre 195,36$ ; règlement d’emprunt incendie 13,33$ contre 13,48$ ; règlement d’emprunt CMC 21,18$ contre 20,74$ ; règlement d’emprunt Centre sportif 24,59$ contre 24,88$ ; règlement d’emprunt PIIRL 29,03$ ; donc un total des taxes sur la valeur foncière de 1 379,54$ contre 1 349,92$. Si on ajoute les taxes sur les matières résiduelles et sur les boues septiques, cela donne un total du compte de taxes de 1 604,94$ en 2018 contre 1 575,32$ en 2017.