Un match enlevant pour les Mustangs de Maniwaki : Les Cadets remportent la finale

MANIWAKI – Les Mustangs de la Cité étudiante de la Haute-Gatineau ont reçu le Vortex de l’école secondaire du Versant samedi 28 octobre, dans le cadre d’une finale consolation de la ligue cadet du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) Outaouais. Les deux équipes avaient une fiche identique de 0 victoire et 6 défaites en saison régulière, mais il faut noter qu’elles alignaient une majorité de joueurs de 2e secondaire alors que la ligue cadet est formée d’équipes alignant majoritairement des joueurs de 3e secondaire. Tout était donc en place pour un match enlevant.

Dès le début du match, la défensive agressive des Mustangs a forcé un touché de sûreté contre le Vortex. Pour la première fois de la saison, les Mustangs prenaient les devants dans un match : 2-0. Au début du 2e quart, le Vortex a répliqué à l’aide d’une passe de touché qui, après le converti, donnait les devants 7 à 2 au Vortex. Moins de 2 minutes plus tard, Loïs Flansberry a réussi une longue passe de touché de 80 verges à Patrick Deschenes pour propulser les Mustangs en avant avec une marque de 8 à 7. Après quelques échanges de possessions, les Mustangs ont repris le ballon avant le temps d’arrêt de 3 minutes et ont avancé jusqu’à la ligne de 1 verge du Versant. À l’aide d’une «Flo run» (en l’honneur de Florant Morin qui avait immortalisé le jeu il y a 2 ans), le centre Derek Rivet a marqué un touché avec 2 minutes 20 à jouer à la première demie. La défensive des Mustangs a ensuite réussi à redonner le ballon à l’offensive avant la demie. Avec 10 secondes à faire, Loïs Flansberry a connecté une nouvelle fois avec Patrick Deschenes pour un touché de 27 verges donnant une avance de 2 touchés aux Mustangs à la demie.

En avance 21-7 au début du 3e quart, les Mustangs ont vu un Vortex déterminé revenir sur le terrain. Après 6 minutes 40 de jeu, le Vortex a réduit l’écart à 21-14. Retour sur le terrain de l’offensive des Mustangs. Suite à plusieurs courses en puissance du centre-arrière Xander Labelle qui a forcé la défensive à s’adapter, une feinte à ce dernier a ouvert la porte à Félix Renaud qui a marqué un majeur sur une course de 39 verges. Les Mustangs reprenaient donc leurs deux touchés d’avance. 

Au début du 4e quart, la défensive des Mustangs a arrêté l’offensive du Vortex sur leur 4e essai à la ligne de 15. L’offensive embarqua sur le terrain, mais certains joueurs défensifs ont oublié de sortir. Résultat : pénalité de 5 verges très coûteuse qui a amené un touché défensif du Vortex suite à un ballon échappé. Ce qui resserrait la marque à 28-20. Le converti a ensuite été bloqué par Jérémie Lapointe, jeu très important car il forçait le Vortex à aller pour deux points s’il marquait un touché avant la fin du match. L’offensive des Mustangs n’a pu s’imposer sur la séquence suivante et ils ont dû dégager le ballon. L’offensive du Vortex a ensuite embarqué sur le terrain et la défensive des Mustangs a concédé plusieurs premiers essais sur une suite de pénalités qui ont amené le Vortex à la porte des buts. Ils ont inscrit un touché, mais raté le converti, ce qui donnait une avance de 2 points aux Mustangs avec une minute 23 secondes à faire. Comme il restait un temps d’arrêt au Vortex et que la ligue cadet impose une passe à chaque 3 essais, les Mustangs ne pouvaient mettre le genou au sol pour terminer le match. Avec 58 secondes à faire, un joueur du Vortex a subtilisé le ballon au porteur des Mustangs pour traverser le terrain et marquer un touché qui portait la marque à 32-28 à l’avantage du Vortex. Avec 48 secondes à faire, pour la première fois du match, les Mustangs tiraient de l’arrière et le moral était bas. Il fallait réussir des gros jeux rapidement pour espérer gagner.

Voici le dernier droit de ce match incroyable : après un bon retour de botté de Vincent Lacourcière, l’offensive des Mustangs avait le ballon à la ligne de 50 du Vortex, course de 13 verges de Félix Renaud et dernier temps d’arrêt avec 17,8 secondes à faire. Sur le jeu suivant, Patrick Deschenes a battu de vitesse deux marandeurs et capté la passe parfaite de Loïs Flansberry pour porter la marque à 34-32 en faveur des Mustangs avec 7,4 secondes à faire. Dans ce genre de match, 7 secondes, c’est encore trop pour crier victoire ! Maxime-Richard Crêtes a arrêté le retourneur du Vortex à la ligne de 45 des Mustangs avec 2,8 secondes à faire. Dernier jeu du Vortex : passe de 5 verges réussie, mais William Bélair-Lacaille veillait au grain et a plaqué le joueur du Vortex pour officialiser la victoire des Mustangs. Les deux dernières minutes étaient d’une intensité digne d’un film d’Hollywood.

En offensive, Félix Renaud a gagné plus de 120 verges par la course, Loïs Flansberry a eu 3 passes de touché et aucune interception, et Patrick Deschênes a réussi 4 attrapés pour 172 verges et 3 touchés. Il ne faut pas oublier Xander Labelle qui a gagné plusieurs verges avec des adversaires accrochés à lui et la ligne offensive qui a connu un bon match. En défensive, Jérémie Lapointe a réussi 3 sacs du quart tandis que Derek Rivet et Tommy Lamoureux en ont réussi un chacun. Félix Renaud a réussi plusieurs plaqués importants et William Bélair-Lacaille a été redoutable en protection de passe avec au moins 5 ballons rabattus. 

Le coach Lampron souhaite remercier son soigneur Martin Mantha, Félix Mantha qui a été d’une aide incroyable tout au long de la saison, Charles-Étienne Martin qui a été présent à 3 matchs et finalement, Jonathan Rivet et Jocelyne Grenier qui ont été des parents présents pour donner un coup de main, sans oublier Michelle Payette qui a travaillé fort pour mettre un toit sur les joueurs lors des matchs.

Collaboration de Martin Lampron.