Dustin Cook en pleine action (Getty).

Les JO de Pyeongchang : Dustin Cook apprécie son expérience

LAC SAINTE-MARIE – Le skieur alpin de Lac Sainte-Marie Dustin Cook se sent très à l’aise en Corée du Sud et n’a que des éloges envers la descente au centre alpin de Jeongseon. Il a confié à ses proches qu’il entendait participer à la descente en plus du Super-G.
Dustin Cook s’est assuré le 39e rang de la deuxième descente d’entraînement vendredi dernier. La fierté de Lac Sainte-Marie a réussi un temps de 1 : 21,24 pour se retrouver à plus de deux secondes du meneur, l’Italien Christof Innerhofer. Dustin Cook a aussi été le plus lent des quatre Canadiens.
Au terme de la descente, Dustin Cook a indiqué qu’il y avait beaucoup de vent. «Ça rend toujours un peu plus nerveux quand on frappe de gros sauts, mais je ne l’ai pas trop senti dans mes descentes. Je crois que c’était correct», a-t-il mentionné à sa sortie des pistes.
Dustin Cook se retrouve en meilleure position au terme de cet entraînement. Il a amélioré son rang. Il avait terminé la première séance en 45e position. «Je me sentais mieux au terme de cette sortie. J’ai mieux attaqué le parcours et je me suis sali le nez. J’apprécie beaucoup la piste coréenne.»
La deuxième descente a été touchée par un important délai en raison des vents violents qui frappaient le site au moment de la compétition. Malgré ce délai, Dustin Cook et ses coéquipiers ont décidé d’assister à la cérémonie d’ouverture.
«Je me souviens d’avoir regardé plusieurs cérémonies à la télévision. J’attendais ce moment depuis très longtemps», de conclure le skieur qui en est à ses premiers Jeux Olympiques.

De Mont Sainte-Marie à Pyeongchang : le parcours de Dustin Cook

LAC SAINTE-MARIE – Dustin Cook est né le 2 novembre 1989 à Ottawa. Il a participé à ses premières courses FIS (Fédération internationale de ski) en décembre 2004, a obtenu ses premières victoires en mars 2006 puis participé à trois éditions des Championnats du monde juniors de 2007 à 2009, son meilleur résultat dans cette compétition étant une neuvième place obtenue en descente en 2009.
Dustin Cook a pris part à la Coupe nord-américaine dès la saison 2006-2007. Pendant la saison 2008-2009, il s’est classé huit fois dans le top 10 et il a monté pour la première fois sur le podium le 17 décembre 2008 avec une troisième place lors d’un slalom géant à Panorama. Il a atteint la huitième place du classement général et s’est classé également dans les dix premiers des classements du super G et du slalom géant.
Pendant la saison 2009-2010, Dustin Cook a terminé onze fois dans le top 10 et cinq fois sur le podium. Il a gagné sa première course en Coupe nord-américaine le 17 décembre 2009 lors du super G de Panorama. Il a remporté le classement général et le classement du super G.
Dustin Cook a fait ses débuts en Coupe du monde le 27 novembre 2010 en terminant 60e de la descente de Lake Louise. Il a gagné ses premiers points, les seuls de la saison, le 14 janvier 2011 avec une 28e place au super-combiné de Wengen. Il a obtenu deux top 30 en 2012-2013. Pendant la Coupe du monde 2014-2015, il a obtenu trois top 15 en super G à Lake Louise (13e), Beaver Creek (12e) et Val Gardena (12e). Il a créé ensuite la surprise en devenant vice-champion du monde de super G à Beaver Creek derrière l’Autrichien Hannes Reichelt.
Une piste porte le nom de Dustin Cook au centre de ski Mont Sainte-Marie, où il a fait son apprentissage. La piste a été élargie et allongée pour répondre aux standards de la Fédération internationale de ski.