Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais : Adoption des états financiers

LA GATINEAU – Il y avait réunion du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais la semaine dernière. Parmi les points à l’ordre du jour, il y avait notamment l’adoption des états financiers 2016-2017. Les revenus sont de 44,9 millions et ils sont constitués à 78% de subventions du ministère de l’Éducation et 18% de taxes scolaires. 

Les dépenses sont de 44,5 millions et se répartissent ainsi : 80% reliées directement aux élèves, soit l’enseignement, le soutien et les services d’appoint ; 6$ activités administratives ; 11% activités relatives aux biens meubles et immeubles ; 3% activités connexes, dont le service de la dette. 

Le surplus d’exercice de 471 916$ représente à peine 1% des revenus totaux de la commission scolaire. Les surplus accumulés au 30 juin 2017 incluent les immobilisations et les provisions pour avantages sociaux futurs qui ont été comptabilisés en 2008 avec le changement de méthode de comptabilisation. 

Le surplus d’exercice est constitué en grande partie par les éléments suivants : diminution considérable de la provision pour assurance salaire, au 30 juin 2017 seulement un employé comparativement à huit au 30 juin 2016 ; beaucoup moins d’absentéisme au cours de l’année 2016-2017, par conséquent beaucoup moins de dépenses de remplacement du personnel enseignant comparativement au budget prévu. 

Taux de réussite 

Parmi les autres points à l’ordre du jour, les commissaires ont pris connaissance des taux de réussite aux épreuves 2016-2017 des élèves du primaire et du secondaire. Comme l’explique le directeur de la CSHBO, Fernand Paré, «désormais, ils ne sont plus présentés par établissement mais globalement, avec un historique de progression sur quatre ans, en fonction de ce qui s’en vient au niveau de la loi, c’est-à-dire le plan d’engagement vers la réussite. On va devoir se donner des cibles au niveau de la commission scolaire d’ici juin 2018 et ensuite, l’année suivante, voir quelle sera la contribution de chacun des établissements». 

Les taux de réussite en français deuxième année du primaire pour l’ensemble de la CSHBO sont les suivants. Français lecture : 2013-2014, 92% ; 2014-2015, 99% ; 2015-2016, 68% ; 2016-2017, 94%. Français écriture : 2013-2014, 89% ; 2014-2015, 92% ; 2015-2016, 72% ; 2016-2017, 84%. 

Taux de réussite mathématiques deuxième année primaire. Mathématiques – raisonner : 2013-2014, 83% ; 2014-2015, 82% ; 2015-2016, 73% ; 2016-2017, 66%. Mathématiques – résoudre : 2013-2014, 66% ; 2014-2015, 74% ; 2015-2016, 73% ; 2016-2017, 60%. 

Taux de réussite français quatrième année primaire. Français lecture : 2013-2014, 67% ; 2014-2015, 72% ; 2015-2016, 74% ; 2016-2017, 77%. Français écriture : 2013-2014, 83% ; 2014-2015, 71% ; 2015-2016, 74% ; 2016-2017, 80%. 

Taux de réussite mathématiques quatrième année primaire.  Mathématiques – raisonner : 2013-2014, 82% ; 2014-2015, 83% ; 2015-2016, 84% ; 2016-2017, 82%. Mathématiques – résoudre : 2013-2014, 80% ; 2014-2015, 83% ; 2015-2016, 54% ; 2016-2017, 70%.

Taux de réussite français sixième année primaire. Français – lecture : 2013-2014, 60% ; 2014-2015, 62% ; 2015-2016, 89% ; 2016-2017, 79%. Français – écriture : 2013-2014, 84% ; 2014-2015, 82% ; 2015-2016, 85% ; 2016-2017, 88%. 

Taux de réussite Mathématiques sixième année primaire. Mathématiques – raisonner : 2013-2014, 60% ; 2014-2015, 63% ; 2015-2016, 57% ; 2016-2017, 70%. Mathématiques – résoudre : 2013-2014, 69% ; 2014-2015, 81% ; 2015-2016, 65% ; 2016-2017, 71%. 

Taux de réussite mathématiques secondaire 4. Profil culture, société et techniques : 2014-2015, 59% ; 2015-2016, 85% ; 2016-2017, 67%. Profil sciences naturelles : 2014-2015, 79% ; 2015-2016, 83% ; 2016-2017, 45%. Profile technico-sciences : 2014-2015, 100% ; 2015-2016, 56% ; 2016-2017, 70%. 

Taux de réussite en histoire secondaire 4 : 2013-2014, 70% ; 2014-2015, 69% ; 2015-2016, 74% ; 2016-2017, 77%. 

Taux de réussite en science secondaire 4. Application technologique et scientifique : 2013-2014, 66% ; 2014-2015, 42% ; 2015-2016, 44% ; 2016-2017, 61%. Science et technologie : 2013-2014, 86% ; 2014-2015, 46% ; 2015-2016, 66% ; 2016-2017, 83%. 

Taux de réussite en français écriture secondaire 5 : 2013-2014, 53% ; 2014-2015, 57% ; 2015-2016, 48% ; 2016-2017, 55%. 

Taux de réussite en anglais secondaire 5. Anglais oral : 2013-2014, 93% ; 2014-2015, 97% ; 2015-2016, 94% ; 2016-2017, 93%. Anglais écriture : 2013-2014, 90% ; 2014-2015, 92% ; 2015-2016, 91% ; 2016-2017, 93%. 

Fluctuation de la clientèle 

Les commissaires ont été informés qu’il y a six élèves de moins pour l’année scolaire 2017-2018. L’ajout de maternelles 4 ans cette année a contribué à ce que la diminution soit moins importante que par les années passées. «C’est un dossier qu’on veut continuer à travailler avec le ministère de l’Éducation, explique Fernand Paré. Actuellement, on a une liste de codes postaux qu’on reçoit du ministère et, pour qu’un enfant soit accepté en maternelle 4 ans, il faut que son code postal soit dans la liste. Mais les facteurs qui servent à émettre cette liste sont surtout adaptables en milieu urbain, moins en milieu rural. Par exemple, un enfant de l’autre côté de la rue, qui habite le même village, peut ne pas y avoir accès. C’est ce qu’on veut retravailler avec le ministère pour s’assurer que ça soit un service uniforme. Si on réussit à inclure tous les codes postaux où on pense qu’il y a un besoin, il y a un potentiel de un ou deux groupes supplémentaires, donc 15 à 30 élèves en plus.»