L’Homme panache a accepté de s’arrêter à Maniwaki dans le cadre de sa tournée d’adieu. Il sera accompagné du chanteur country Louis Bérubé.

Au profit du CFER Vallée-de-la-Gatineau : L’Homme panache viendra à Maniwaki

MANIWAKI – À la fin de l’année scolaire, une vingtaine d’élèves du CFER Vallée-de-la-Gatineau iront en voyage à New York avec des camarades des CFER de La Chute, Riverdale et Héritage. Afin de financer cette sortie, plusieurs levées de fonds vont être organisées. Parmi elles, une soirée spéciale avec l’Homme panache, qui a accepté de s’arrêter à Maniwaki dans le cadre de sa tournée d’adieu. Il sera accompagné du chanteur country Louis Bérubé.
Comme l’explique David Forester, enseignant au CFER-VG, «l’Homme panache est une sommité en termes de chasse à l’orignal. Il est connu mondialement dans le monde de la chasse. Il présente un film de chasse tourné au Yukon, un autre tourné en Gaspésie et un troisième à Terre Neuve. Il y a un film de chasse au chevreuil tourné en Saskatchewan et un film de «bloopers». On donne rendez-vous samedi 17 mars à 19h à la Cité étudiante. On a énormément de beaux prix de présence à faire tirer, comme par exemple deux séjours de pêche en pourvoirie pour deux personnes, une débroussailleuse, des certificats cadeaux, un blanchiment de crâne qui devient de plus en plus populaire, autant pour l’orignal que pour le chevreuil, un débitage de chevreuil pour la saison de chasse 2018, des changements de pneus et d’huile. On a au moins une douzaine de prix à remettre. L’Homme panache en a aussi à faire tirer. Ça sera une soirée de chasse et de musique, au profit des jeunes».
Les billets sont en vente au CFER, auprès des élèves et des enseignants, ainsi qu’au Dépanneur Relais des chutes à Grand-Remous, au JO Hubert, le Dépanneur Val-Guertin à Messines et les deux boutiques de chasse à Gracefield. Au total, 350 billets sont mis en circulation et pour chaque billet vendu l’Homme panache remettra 5$ à la cause, auxquels s’ajouteront les profits du bar.
Parmi les autres activités de financement organisées par le CFER, un souper spaghetti aura lieu le 20 février au Resto pub Le Rabaska. Les participants seront invités à faire un don volontaire. Les élèves devraient aussi faire de l’emballage d’épicerie au Maxi et il y aura une vente de pains.
Pour les élèves qui participeront au voyage, il s’agira d’une belle expérience remplie de découvertes. «On veut ouvrir leurs horizons, commente David Forester. On veut aussi que, lorsqu’ils vont quitter le CFER, ils disent qu’ils ont aimé leur passage au CFER, autant pour le côté académique que pour le côté activités.»