Service incendie de Maniwaki : Un mois de janvier difficile

MANIWAKI – Le mois de janvier a été exigeant pour les pompiers volontaires de la Ville de Maniwaki qui sont intervenus pour combattre au moins 13 incendies majeurs depuis le début de l’année.
«C’est le pire mois de janvier que j’ai connu dans toute ma carrière de pompiers. Je n’ai pas connu un mois aussi dévastateur que celui que nous venons de vivre. La cigarette au lit et les feux de cuisson ont fait leur œuvre encore une fois. Nous ne cessons pas de répéter qu’il est important de bien surveiller les feux de cuisson et de ne pas fumer au lit», indique le directeur du Service de protection contre les incendies de la Ville de Maniwaki, Denis Aubé.
Ce dernier rappelle qu’il est également important de s’assurer de l’efficacité de notre système de chauffage. «Un système de chauffage, c’est comme une automobile. Si on ne s’en occupe pas, un de ces jours on risque de demeurer en panne sur le bord de la route. C’est aussi simple que cela. Et il faut que les gens fassent preuve de prudence. On ne badine pas avec le feu. Fort heureusement, les 13 incendies majeurs que nous avons combattus en janvier n’ont pas fait de victimes. Ça tient du miracle !», ajoute Denis Aubé.
Le directeur remercie chaleureusement tous les membres de l’équipe de pompiers volontaires de la Ville de Maniwaki qui a contribué, à leur façon, au succès de la Pakwaun 2018. «Nous étions sur place pour réagir à toute éventualité et pour nous occuper du bar. Nous le faisons depuis de nombreuses années. Les profits que nous récoltons sont distribués à des organismes qui oeuvrent auprès de la communauté.»
Le directeur Denis Aubé rappelle qu’il est important de se méfier du feu en tout temps mais surtout par temps froid. «Il faut être vigilant pendant un feu de cuisson et surtout ne pas fumer au lit. Il faut cesser de jouer avec le feu», conclut-il.