Adoptions des prévisions budgétaires 2018 : Légère baisse du taux de taxe foncière

GRAND-REMOUS -Le conseil municipal a tenu une rencontre extraordinaire lundi soir afin d’adopter les prévisions budgétaires de 2018. Comme l’explique la mairesse, Jocelyne Lyrette, «avec mes collègues du conseil municipal, nous avons discuté de restreindre les dépenses afin de minimiser une augmentation du fardeau fiscale de nos contribuables. À notre première année de mandat, nous désirons évaluer plus en profondeur certains dossiers qui peuvent représenter certains investissements majeurs, afin de prendre les meilleures décisions possibles. Nous jouons donc la carte de la prudence. Néanmoins, certaines dépenses sont incontournables et nous devons les respecter, entre autres : renouvellement de la convention collective, quote-part versée à la MRC, quote-part versée à la Sûreté du Québec, entretien et réparations des bâtiments et des véhicules, etc.»
La mairesse ajoute que «votre conseil a également pris en considération qu’il faut continuer à offrir des services à notre population en général, tout en continuant d’encourager les organismes et les bénévoles, d’offrir des services gratuits à nos personnes âgées et de s’occuper de notre jeunesse qui est l’avenir de notre municipalité. Le conseil doit également s’intéresser vivement au développement économique de notre municipalité et entretenir d’excellentes relations avec nos commerçants et les pourvoyeurs, qui sont le moteur économique de notre beau coin de pays».
Le budget s’élève à 1 929 031$. Le taux de taxe foncière est de 0,9921 du 100$ d’évaluation, contre 0,9950$ en 2017, soit une légère baisse de 0,0029$. Les revenus sont les suivants : 1 361 384$, taxes ; 66 437$, paiements tenant lieu de taxes ; 181 480$, services rendus ; 28 000$, imposition des droits ; 22 000$, intérêts ; transferts et affectations, 269 730$. Les dépenses se répartissent ainsi : 520 986$, administration générale ; 235 817$, sécurité publique ; 546 198$, transport ; 226 573$, hygiène du milieu ; 91 150$, santé et bien-être ; 122 774$, aménagement-urbanisme-développement ; 124 714$, loisir et culture ; 15 612$, frais de financement ; 45 207$, autres activités financières.
Durant la même rencontre, les élus ont adopté la tarification pour l’exercice financier 2018 : collecte des matières recyclables et résiduelles, 118,79$ par unité de logement ; traitement des eaux usées, 29,50$ par fosse vidangée, 28,78$ pour les commerces par unité, 9,83$ pour les pourvoiries par unité ; vidange et transport des boues septiques, compensation annuelle pour une résidence permanente de 70,11$ par fosse vidangée, pour une résidence saisonnière 35,05$ par fosse vidangée à l’exception des fosses de rétention (scellée) et des fosses de plus de 4,8 mètres cubes qui elles seront facturées selon le coût réel facturé par l’entrepreneur, pour les commerces et les pourvoiries 37,85$ le mètre cube.
Les élus ont aussi adopté le programme triennal d’immobilisations 2018-2019-2020. Il s’agit d’une planification de projets qui pourraient être réalisés, selon les sommes disponibles. Il comprend en 2018 l’achat de deux camions dix roues pour 560 000$, l’achat de matériel pour le sauvetage sur glace au montant de 6 464$, l’aménagement d’un sentier pédestre pour 35 000$ ; pour 2019 l’acquisition d’un garage municipal au montant de 150 000$ ; pour 2020 l’aménagement de jeux d’eau pour 75 000$.