De gauche à droite : Denise Fleury-Rochon, Denise Poulin, Chelsey Lachapelle, Raymonde Carpentier, Paul Rondeau, Laura Raymond, Claire Rondeau.

ROSBL Maison entraide : Un service essentiel dans la région

GRACEFIELD – Afin de mieux faire connaître les services offerts par le ROSBL (Regroupement des organismes sans buts lucratifs) Maison entraide, une conférence de presse était organisée la semaine dernière. Elle a réuni plusieurs partenaires représentant des organismes communautaires de la région.
La Maison Entraide, présidée par Claire Rondeau, est située au 42 de la rue Principale à Gracefield. Le ROSBL est un projet né en 1994 lors d’un sujet d’étude de l’AFÉAS de Gracefield sur le thème «Pauvreté des femmes» suivi d’une étude du milieu avec Lyne Ouellette, du CLSC, en 1995-1996, associée au projet de comptoir familial. L’ouverture officielle de la maison s’est faite le 14 juin 1998. Elle était alors la propriété de la chambre de commerce. Au fil des années est né le projet de «donner une maison à ceux et celles qui donnent gratuitement temps et argent, à ceux et celles qui sont moins nantis». À l’automne 2005, il a été décidé de former un organisme connexe et, grâce à la collaboration de la Ville, la charte a été obtenue le 25 avril 2006.
Présentement, la Maison entraide abrite le comptoir familial, les œuvres de charité, l’AFÉAS, les Filles d’Isabelle et le Carrefour jeunesse emploi. Les salles du deuxième étage sont utilisées pour permettre à certains groupes d’y tenir leurs réunions, de donner de la formation, d’y déposer leurs objets personnels dans des classeurs bien fermés, etc. Des organismes sans buts lucratifs de toute la Vallée-de-la-Gatineau peuvent y être accueillis, dans la mesure où ils acceptent de verser une participation financière volontaire et que leurs buts et objectifs rejoignent deux du ROSBL Maison entraide.
Au sein de la Maison entraide, les Œuvres de charité offrent un service de dépannage alimentaire sur le territoire sud de la MRC, de Bouchette à Denholm. Ce service, qui existe depuis plus de 40 ans, était auparavant sous la responsabilité de la paroisse de Gracefield. Il est offert aux personnes démunies financièrement et il est rendu possible grâce aux bénévoles, à Centraide, à l’Entraide de la Vallée, à Moisson Outaouais.
L’AFÉAS (Association féminine d’éducation et d’action sociale) permet aux Québécoises de porter leurs voix au niveau parlementaire. Elle défend les intérêts de femmes auprès des instances décisionnelles au moyen de pétitions, mémoires présentés en commissions parlementaires, rencontres avec les décideuses et décideurs politiques. L’organisation, qui existe depuis 50 ans, propose aussi des conférences et activités en lien avec l’actualité. L’AFÉAS de Gracefield compte 24 membres. C’est elle qui est l’instigatrice de la mise en place du ROSBL Maison entraide. Elle est aussi la coordonnatrice des services offerts par le comptoir familial depuis plus de 20 ans.
Ce dernier est un centre de récupération de vêtements, vaisselle, articles de décoration, revendus à prix minimes. Tout ce qui n’est pas réutilisable est envoyé au recyclage par une compagnie de Gatineau. En 2017, par exemple, des vêtements ont été donnés à des personnes âgées du foyer d’accueil, à des personnes qui ont tout perdu dans un incendie, aux jeunes de l’école, à des personnes démunies.
Le Carrefour jeunesse emploi offre une foule de services aux jeunes. Basé à Maniwaki, l’antenne de Gracefield permet de desservir une plus large clientèle qui n’a pas toujours les moyens de se déplacer.
Les Filles d’Isabelle forment une organisation de femmes catholiques. Les membres organisent des levées de fonds pour aider les démunis.
À noter que présentement, le ROSBL Maison entraide attend une réponse de l’Agence du revenu du Canada pour être qualifié organisme de bienfaisance, ce qui permettrait d’émettre des reçus d’impôts pour les dons reçus.