Ministre des Affaires municipales : M. Coiteux s’est arrêté dans la région

MANIWAKI – Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, et ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, était de passage en Outaouais lundi et mardi. Après un arrêt à Chelsea, il s’est rendu à Maniwaki, en compagnie de la députée-ministre Stéphanie Vallée, pour animer un dîner-conférence à l’Auberge du draveur, organisé par la Chambre de commerce de Maniwaki et la Vallée-de-Gatineau, avant de visiter les bureaux de la Sûreté du Québec puis l’hôtel de Ville.
Martin Coiteux a présenté la nouvelle Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 que le gouvernement vient de dévoiler. Fruit d’une vaste consultation qui a permis à toutes les régions, dont l’Outaouais, de déterminer leurs priorités, cette stratégie guidera les actions du gouvernement du Québec pour les prochaines années.
«Les municipalités sont nos véritables partenaires, a déclaré Martin Coiteux. Déjà, nous les avons reconnues en tant que gouvernements de proximité et aujourd’hui, nous allons encore plus loin dans la plus grande décentralisation des pouvoirs de l’histoire municipale du Québec. Avec la nouvelle stratégie pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires, le gouvernement sera véritablement au service des régions.»
«Cette Stratégie est le fruit du travail concerté des élus locaux, qui ont déterminé nos priorités régionales en ayant comme objectif l’occupation et la vitalité des territoires de l’Outaouais, a ajouté Stéphanie Vallée. À titre de députée de Gatineau depuis plus de 10 ans et ministre régionale, je peux affirmer que nous traversons actuellement un changement positif et historique en décentralisant les pouvoirs afin de maximiser la gouvernance de proximité.»
En 2017, le ministre Coiteux, accompagné des ministres responsables des régions, a effectué une tournée de consultation auprès des élus municipaux et régionaux afin de recueillir les priorités des régions et les projets à mettre en œuvre pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires. 

Les élus en région ont mis sur pied des comités directeurs qui ont réalisé des exercices de réflexion et de concertation dans leurs communautés. Les priorités qu’ils ont établies constituent le cœur de la nouvelle stratégie. Une partie entière de cette dernière est d’ailleurs consacrée aux priorités propres à chacune des régions, à raison d’un chapitre par région. Les priorités formulées pourront, au besoin, être révisées à compter de 2019.
Le gouvernement assure que désormais, les décisions se prendront du bas vers le haut. En effet, il alignera ses actions sur les priorités déterminées par les acteurs régionaux. Afin d’assurer le succès de cette stratégie, le gouvernement, par l’intermédiaire de ses ministères et organismes, devra adapter ses actions et ses programmes de manière à répondre aux priorités régionales. L’intervention des ministères sera inscrite dans des plans d’action qui devront être rendus publics d’ici mars 2018. Ces derniers seront ensuite regroupés dans un plan d’action commun à l’été 2018. 

Le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire soutiendra les priorités des régions en finançant des projets durables sur tout le territoire grâce à différents fonds : Fonds de développement des territoires ; Fonds d’appui au rayonnement des régions ;
Fonds de développement économique de Montréal ; Fonds de la région de la Capitale-Nationale.

Fonds d’appui au rayonnement des régions
1,94 M$ pour 21 projets en Outaouais

LA GATINEAU – En soutien à la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022, le gouvernement du Québec a dévoilé une aide financière de plus de 3 M$ qui sera accordée et répartie de façon à soutenir 21 projets. Ceux-ci ont été soumis au comité régional de sélection en Outaouais dans le cadre du nouveau programme Fonds d’appui au rayonnement des régions. De cette somme, plus de 1,94 M$ seront engagés pour l’année financière 2017-2018.
C’est le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, qui a dévoilé la liste des projets sélectionnés lundi à l’occasion d’une conférence de presse à Chelsea, en présence de la députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, des députés de la région et des membres du comité régional de sélection des projets, représentés par la préfète de la MRC des Collines- de-l’Outaouais, Caryl Green.
Ces projets répondent aux priorités établies pour la région de l’Outaouais, lesquelles se trouvent également au cœur de la nouvelle stratégie, à savoir : favoriser un développement arrimé des milieux ruraux et urbains et consolider l’identité régionale ; renforcer la position concurrentielle de l’Outaouais à l’égard de sa situation frontalière ; assurer le transport des personnes et la mobilité durable sur l’ensemble du territoire de la région ; 
protéger l’environnement naturel, améliorer la gestion des matières résiduelles et favoriser l’adaptation aux changements climatiques ;
développer l’offre culturelle et assurer son accessibilité ;
favoriser la création d’entreprises et la culture entrepreneuriale tant en milieu rural
qu’en milieu urbain ; soutenir la diversification économique et l’innovation ; favoriser le développement touristique de la région ; promouvoir et mettre en valeur le secteur agroalimentaire ; soutenir le développement du secteur de l’industrie forestière ; encourager la persévérance scolaire et la formation d’une main-d’œuvre qualifiée. 

«Le gouvernement a octroyé aux municipalités les outils nécessaires afin qu’elles puissent assurer pleinement leur autonomie, a déclaré Martin Coiteux. Par l’entremise du programme FARR, l’Outaouais est en mesure de soutenir des projets structurants pour la région, le tout en accord avec les priorités qu’elle a identifiées et que le gouvernement a inscrit dans sa Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022. Cette stratégie mise sur une nouvelle gouvernance de proximité et sur la décentralisation des pouvoirs. Avec cette nouvelle gouvernance, c’est maintenant aux régions de décider : les Régions aux commandes!»
Stéphanie Vallée a tenu à souligner «le travail de mobilisation des organismes qui ont proposé des projets dynamiques et porteurs pour notre région. Les initiatives retenues contribueront à la croissance socio-économique de l’Outaouais dans une perspective de développement durable».
Les membres du comité de sélection se disent «fiers du travail que nous avons collectivement accompli pour en arriver aux priorités régionales annoncées aujourd’hui. Chacun des projets retenus revêt une grande importance pour notre région. Au terme de ce premier exercice de sélection dans le cadre du FARR, nous sommes enthousiastes face au nombre de propositions reçues et avons la conviction que les projets choisis contribueront tous à leur manière au développement de tous les secteurs de l’Outaouais et au dynamisme de notre belle région».

La liste des projets
Quatre projets val-gatinois ont été retenus : Centre multiservices – Le cœur du village de Montcerf-Lytton par la Coop de solidarité de Montcerf-Lytton, 17 000 $ ; Cap sur l’Ouest par la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, réalisation de plans stratégiques d’intervention en développement durable dans des créneaux économiques stratégiques pour les MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, de Pontiac et du Témiscamingue, 140 000 $ ; amélioration des installations aéroportuaires par la Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki (RIAM) avec mise à niveau des systèmes d’atterrissage, réalisation de plans de masse et de portance, amélioration d’infrastructures aéroportuaires, 123 800 $ ; route touristique Vallée-de-la-Gatineau par Tourisme Outaouais, conception d’une route touristique thématique sur le territoire de la Vallée-de-la-Gatineau en complémentarité avec la route touristique des Chemins d’eau, 32 000 $.
Les autres projets sont les suivants : planification de l’aménagement de sept noyaux villageois par le CLD des Collines-de-l’Outaouais, 120 325 $ ; réseau régional véhicules électriques en partage par le CREDDO (Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais, 182 500 $ ; conférence stratégique sur la transition énergétique par le CREDDO, 6 000 $ ; études d’opportunité sur le développement d’un réseau de plateformes agroalimentaires par le CREDÉTAO (Centre de recherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais), 58 362 $ ; soutenir la diversification économique et l’innovation en Outaouais par CRTL-Cilex, 317 817 $ ; entente sectorielle visant le renforcement des liens entre les milieux de la culture et de l’éducation par Culture Outaouais, 50 000 $ ; démarrage de la Fabrique mobile de l’Outaouais, 245 913 $ ; monGPS.ca par ID Gatineau, 210 000 $ ; LINKKI Outaouais par ID Gatineau, CLD Collines, MRC Papineau, SADC Papineau, 260 500 $ ; portail Web plein air par Loisir Sport Outaouais, 55 000 $ ; formation de langue seconde (français) pour les anglophones par Regional Association of West Quebecers, 73 464 $ ; développement régional intégré du transport de personnes en Outaouais rural par le RTACRO (Regroupement des transports adaptés et collectifs ruraux de l’Outaouais), 490 482 $ ; application Parcours Outaouais gourmet par la Table agroalimentaire de l’Outaouais, 26 528 $ ; chemins d’eau par Tourisme Outaouais, 70 000 $ ; Réseau CAPNAT : infrastructure de recherche et de suivi des services écosystémiques par l’Université du Québec en Outaouais (UQO) – Institut des sciences de la forêt tempérée, 72 970 $ ; renforcer la position concurrentielle de l’Outaouais par rapport à sa situation frontalière : mobilisation des connaissances, animation du milieu et développement d’actions concertées par UQO – Observatoire du développement de l’Outaouais, 355 000 $ ; optimisation de la gestion des matières résiduelles en Outaouais et dans la région de la Capitale-Nationale par la Ville de Gatineau, 161 416 $.
Le comité directeur du FARR de la région de l’Outaouais est composé de Stéphanie Vallée ; de Caryl Green, préfète de la MRC des Collines-de-l’Outaouais ; Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac ; de Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau ; Chantal Lamarche, préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau ; Maxime Pedneaud-Jobin, maire de la Ville de Gatineau.