Règlements sur la circulation des motoneiges et des VTT : Le conseil municipal va réétudier la question

MANIWAKI – En décembre dernier, le conseil municipal avait déposé deux avis de motion concernant les règlements permettant la circulation des motoneiges et celle des VTT sur certains chemins municipaux. Finalement, durant leur rencontre tenue la semaine dernière, les élus ont décidé de retirer ces deux avis de motion. Cela fait suite à des discussions notamment avec le président du club de motoneige Les Ours blancs, Sylvain Marchand. «J’ai rencontré la mairesse, Francine Fortin, pour expliquer la problématique que ça engendrerait si les motoneigistes ne pouvaient plus avoir accès aux trottoirs, explique-t-il. Ça aurait eu des impacts, en particulier économiques. On s’est entendu et le conseil a été très ouvert. J’aimerais remercier la municipalité avec qui on a une très belle collaboration. On va travailler avec eux pour trouver une solution qui puisse satisfaire les citoyens et les usagers.»
Parmi les autres points à l’ordre du jour de la rencontre du conseil, les élus ont adopté une résolution afin de mandater l’Union des municipalités du Québec pour l’achat de produits utilisés en sécurité incendie. La Ville de Maniwaki a reçu une proposition de l’UMQ de préparer, en son nom et au nom de plusieurs autres organisations municipales intéressées, un document d’appel d’offres pour un achat regroupé de tuyaux incendies et/ou d’habits de combats pour pompiers.
Également, il a été question d’une demande de reconnaissance aux fins d’exemption des taxes foncières et de taxe d’affaires par la Maison de la famille Vallée-de-la-Gatineau à la Commission municipale du Québec. En vertu de l’article 243.23 de la Loi sur la fiscalité municipale, la Commission doit consulter la municipalité concernée. La résolution adoptée par le conseil municipal stipule que «une telle demande a un impact fiscal supporté uniquement par les contribuables de la Ville de Maniwaki», «les services offerts par la Maison de la famille desservent l’ensemble de la population de la MRC Vallée de la Gatineau» et que «la Ville de Maniwaki, de par sa qualité de «Ville de centralité», compte plusieurs immeubles reconnus aux fins d’exemption de taxe foncière et de taxe d’affaires et donc, supporte une perte de revenus importante». En conséquence, la Ville a décidé de manifester son désaccord à supporter seule les impacts fiscaux reliés à la demande de reconnaissance aux fins d’exemption de taxe foncière et de taxe d’affaires présentée par la Maison de la famille à la Commission municipale du Québec. Elle demande par ailleurs que des mesures soient mises en place par le ministère des Finances pour compenser la perte de revenus découlant des demandes de reconnaissance aux fins d’exemption de taxe foncière et de taxe d’affaires accordées en vertu de la Loi sur la fiscalité municipale.