Limite de vitesse rue Principale et Chemin d’Orlo : Que fait-on des résidents entre le #116 et le #181

Peter Harris est à l’origine de la pétition concernant la réduction de la limite de vitesse sur la rue Principale jusqu’au 181, chemin d’Orlo, à Blue Sea.

BLUE SEA – Peter Harris, contribuable de Blue Sea, à l’origine de la pétition qui a circulé en faveur de la réduction de la limite de vitesse rue Principale et le chemin d’Orlo revient à la charge afin de préciser le dossier afin d’y inclure les résidents entre le #116 et le #181 chemin Orlo qui ont été ignorés à la suite d’une intervention du maire et des élus de l’ancien conseil municipal.

Dans une lettre qui a été acheminé au ministère des Transports de même qu’à la députée-ministre Stéphanie Vallée les élus ont exprimé leur préoccupation uniquement pour la sécurité des cyclistes et des motoneigistes qui empruntent la Véloroute des Draveurs qui croise le chemin d’Orlo.

La demande est précisée

Dans une lettre qu’il a fait parvenir aux contribuables de la rue Principale et du Chemin d’Orlo, Peter Harris leur demande d’appeler Transports Québec (MTQ) au 819-772-3107 pour M. Jacques Henry ou la députée-ministre Stéphanie Vallée au 819-449-2626 afin de leur indiquer que la réduction de la limite de vitesse comprennent, obligatoirement, les résidents qui habitent du #116 au #181 sur le Chemin d’Orlo.

Il affirme que ça ne devrait pas être un problème. Ce n’est qu’une mise à jour du dossier présenté l’été dernier.

Un retour en arrière
Les automobilistes circulent beaucoup trop rapidement sur la rue Principale à Blue Sea en route vers le secteur Orlo.

Harris fait savoir à Jacques Henry du MTQ que la motion et la résolution du conseil municipal de Blue Sea ne tiennent pas compte des préoccupations des résidents et des villégiateurs. Il précise que la demande ne concerne pas les cyclistes et les motoneigistes qui voyagent sur la Véloroute mais bien les automobilistes. La recommandation du conseil de Blue Sea de réduire la vitesse à partir du #49 n’est pas correcte. La recommandation devrait inclure les résidents du premier panneau de signalisation de 70km situé sur la rue Principale et ne tient pas compte des préoccupations des résidents concernant l’excès de vitesse entre le #116 et le #181, Chemin d’Orlo. Cette partie de la route concerne principalement des résidents du Québec à temps plein.

M. Harris rappelle au ministère que l’examen de la vitesse devrait tenir compte des vitesses actuelles affichées pour les courbes sur la route. Par exemple, en quittant Blue Sea, en direction de Messines, les 2e et 3e courbes avec les signalisations à 55km et 65km sont des vitesses qui ne sont pas sûres.