Milieux humides : Financement des nouvelles responsabilités

LA GATINEAU – Durant leur rencontre de décembre, les élus du conseil des maires de la MRC ont adopté une résolution concernant les milieux humides. Il s’agit de demander au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques une analyse des coûts pour la réalisation des plans de gestion et de conservation des milieux humides et hydriques ainsi que des impacts financiers pour les municipalités de la mise en œuvre des dispositions de la loi ; de demander au gouvernement du Québec un financement adéquat pour permettre aux MRC de compléter l’identification des milieux humides ; de demander au gouvernement du Québec d’octroyer une aide financière aux MRC afin d’assumer les coûts reliés à la réalisation et à la gestion du plan régional des milieux humides et hydriques ; de demander au gouvernement une exemption au régime de compensation prévu à la Loi no 132 pour les MRC et les municipalités dans le cadre de la réalisation de travaux relevant de l’exercice de leurs compétences et pour la réalisation de travaux d’infrastructures publiques.

La Loi no 132 concernant la conservation des milieux humides et hydriques par le gouvernement du Québec oblige les MRC à assumer une nouvelle responsabilité, soit l’adoption et la gestion d’un plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH). La MRCVG aura 5 ans pour élaborer son PRMHH et ce dernier devra être révisé tous les 10 ans.

Les MRC devront compléter l’identification des milieux humides et hydriques, ce qui représente une énorme tâche en termes de ressources financières et humaines afin de porter à bien cette responsabilité imposée. Or, aucune compensation financière n’est actuellement prévue pour aider les MRC à répondre à cette obligation.03