Réfection du chemin Paugan : Les expertises ne sont pas complétées

BLUE SEA – Des travaux d’expertise sont actuellement en cours afin de permettre d’établir avec précision la nature des travaux qui devront être exécutés pour permettre une circulation sécuritaire sur le chemin Paugan entre Low et Denholm.

C’est ce qu’a confirmé la députée-ministre Stéphanie Vallée lors de son passage à Blue Sea il y a deux semaines. «Il ne faut pas alarmer les gens. Le dossier du chemin Paugan ne dort pas. Nous voulons tout simplement nous assurer de la stabilité du sol, non pas que du chemin proprement dit, mais de terrains environnant le chemin. Des experts étudient la situation pour s’assurer que les travaux qui seront effectués seront efficaces dans le but d’en arriver à une circulation sécuritaire.»

La députée-ministre a indiqué que les relations étaient excellentes avec le maire Gaétan Guindon qui souhaite une solution définitive de ce problème majeur pour la population de Denholm et de l’ensemble de la région.

«Et de plus, le député de Pontiac, ministre des Transports du Québec, mon collègue André Fortin est très sensible à la situation qui prévaut actuellement à Denholm. Il est d’avis que les petites municipalités font parfois face à des situations qui commandent des investissements qui vont au-delà de leur capacité habituelle de payer.»

Le maire Guindon s’en occupe

Gaétan Guindon, maire de Denholm, abonde dans le même sens que la députée-ministre Stéphanie Vallée. «Il ne saurait y avoir de travaux de réfection tant et aussi longtemps que nous n’aurons pas la certitude que le sol du chemin et des terrains avoisinants soit solide. Il est assuré qu’il n’y aura pas de travaux cet hiver.»

Le maire Guindon s’est entretenu avec le ministre André Fortin lors d’une rencontre récente à Québec. Le ministre a confirmé que les fonctionnaires de son ministère travaillaient actuellement à l’élaboration d’un plan stratégique pour le chemin Paugan.

«Nous avons donc bon espoir que la proposition ministérielle mène au début des travaux prévus pour le printemps prochain. Des ingénieurs doivent se pencher sur les plans à respecter pour les travaux. Nous devons nous assurer de la sécurité des usagers du chemin. Les analyses se poursuivent donc. C’est clair qu’il faut être prudent».