Olivier Martel concourt avec sa Subaru 2002 modifiée.

Rallye Perce-Neige : Olivier Martel sera sur la ligne de départ

MANIWAKI – Il a commencé à participer à des rallyes il y a moins d’un an et il performe déjà très bien. Olivier Martel prendra le départ, pour la première fois, du Rallye Perce-Neige, dont la 53e édition se déroulera le 3 février. Il a participé dernièrement à plusieurs rallyes afin de se préparer.

Olivier Martel et son père Luc Martel.

Originaire de Maniwaki, Olivier Martel est le fils de Luc Martel et Lucie Duval. «J’ai commencé à piloter cette année, je suis nouveau dans ce sport, explique-t-il. Mon père m’en a parlé et j’ai eu beaucoup d’appuis donc j’ai décidé de me lancer.»

Olivier Martel a participé dans un premier temps à un rallye de formation à Montpellier, au Québec, puis au rallye de performance de Tall Pines à Bancroft, en Ontario. «Pour le premier, j’ai fini troisième sur trente, explique le jeune homme. C’était un mini rallye de 20 kilomètres. N’importe qui peut y participer mais il faut passer par là pour avoir la licence de rallye de performance. Pour le deuxième, j’ai fini quatrième en version régionale, il y avait environ 16 voitures. Pour mon premier rallye de performance, il fallait que je fasse un régional, donc je l’ai fait à Bancroft. Maintenant, je peux faire des rallyes nationaux et compétitionner avec les meilleurs pilotes.»

Olivier Martel concourt avec sa Subaru 2002 modifiée avec une cage de protection. Afin de se préparer pour la compétition, il bénéficie de l’aide du mécanicien Cédric Tanguay ainsi que de Sylvain Erickson, pilote très connu originaire de Maniwaki. S’y ajoutent les précieux conseils de Sylvain Erickson, directeur du Rallye Perce-Neige.

Depuis le début, Olivier Martel a dans la ligne de mire de participer au Rallye Perce-Neige. Il se prépare en conséquence en attendant le mois de février : «Il faut être sûr que la voiture soit fiable. Il faut aussi être en forme physiquement, c’est un plus. Mon objectif est simplement de finir le rallye. Si je me classe à une bonne position, tant mieux. Je veux faire des bons temps mais ne pas faire d’erreurs et ramener ma voiture en un morceau. On sera trois de Maniwaki sur la ligne de départ : moi, Sylvain Erickson et Maxime Méconse.»

Olivier Martel sera très fier de prendre le départ du Rallye Perce-Neige sous le regard de ses proches et d’y représenter sa région.