Conseil municipal : Projet d’instaurer un camp de jour

BOIS-FRANC – Le conseil municipal a pour projet d’instaurer un camp de jour. Il a été décidé durant sa rencontre de décembre de déposer une demande d’aide financière au Ministère de la famille. Ce dernier a mis en place un programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale. Ce programme vise à soutenir de nouveaux projets, bonifier ou accroître l’offre de garde existante pour les enfants d’âge scolaire, afin de combler les besoins de garde des parents.

Durant la même rencontre, le conseiller Philippe St-Jacques a été nommé maire suppléant. Les membres des différents comités ont aussi été désignés : Kim Bernatchez, administration, loisirs et culture, aménagement et développement ; François Beaumont, aménagement et développement ; Arnold Holmes, sécurité publique, voirie et hygiène du milieu ; Michelle Payette, administration, loisirs et culture, aménagement et développement ; Philippe St-Jacques, sécurité publique, voirie et hygiène du milieu, représentant à la Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki ; Sylvie Lévesques, loisirs et culture.

Le conseil a accepté de prêter gratuitement de nouveau cette année la salle municipale pour la célébration de la messe un dimanche sur deux durant la période hivernale.

Afin de bonifier l’offre du centre de conditionnement, un tapis roulant et un rameur ont été achetés.

Les prochaines réunions du conseil pourraient se dérouler sans papier. Il s’agit d’une proposition de la mairesse Julie Jolivette. Un montant du budget 2018 devrait être affecté à l’achat d’ordinateurs.

Dans le cadre du programme TECQ (taxe sur l’essence et de la contribution du Québec) 2014-2018, il reste de l’argent disponible. Environ 100 000$ seront affectés sur une portion de 1,6km au bout du chemin du Parc industriel qui n’est pas asphalté et 193 000$ iront aux infrastructures, notamment la salle municipale.

À noter que les prévisions budgétaires de 2018 seront adoptées le 8 janvier.