Le maire de Kazabazua, Robert Bergeron, était très heureux d’accueillir la préfète Chantal Lamarche et la mairesse de Maniwaki, Francine Fortin.

Magasinage de Noël : Quand le sud vient acheter au nord

Les gens ont socialisé un peu en dînant à l’Auberge du Draveur jeudi dernier.

MANIWAKI – C’est devenu une tradition. Depuis 2010, des consommateurs du sud de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau se regroupent, réservent un autobus puis viennent magasiner à Maniwaki à l’approche de Noël

«Nous avons instauré cette activité en 2010 et nous la répétons chaque année depuis à Noël et à Pâques. Le sud veut travailler avec le nord. C’est important pour la valorisation de notre région. Nous allons répéter encore l’an prochain. Je tiens à remercier la préfète, Chantal Lamarche, et la mairesse de Maniwaki, Francine Fortin, d’avoir accepté notre invitation à dîner. Ça tisse des liens», indique l’instigateur de ce magasinage spécial, Robert Bergeron, nouvellement élu à la mairie de Kazabazua.

Une bonne collaboration
Les gens du sud ont bien aimé leur visite commerciale à Maniwaki jeudi dernier.

Les frais de transports ont été défrayés par le Tigre Géant, le magasin J.O. Hubert et les Galeries de Maniwaki. Le service de transport est offert gratuitement aux consommateurs du sud. «C’est une occasion pour les gens de sortir un peu. Nous faisons appel aux personnes âgées de Kazabazua, Low, Lac Sainte-Marie et Denholm. Nous avons eu un peu moins de monde cette année puisque certains clubs d’âge d’or de notre secteur sont en période de réorganisation. Ils seront là l’an prochain, je n’en doute même pas», ajoute Robert Bergeron, qui préside l’Association culturelle, sociale et de l’âge d’or de Kazabazua.

L’itinéraire

Les gens sont partis de Low jeudi dernier à 8h45 pour s’arrêter à Kazabazua à 9h15, Gracefield, à 9h45, le magasin J.O. Hubert à Maniwaki, à 10h20, le Tigre Géant, à 11h15, l’Auberge du Draveur pour dîner à midi, les Galeries de Maniwaki à 13h et le marché d’alimentation Maxi, à 15h.

«L’accueil a été chaleureux. Je crois que nous nous sommes faits un allié avec le gérant et propriétaire du Tigre Géant qui a démontré beaucoup d’intérêt envers le Festival des canneberges. Nous devons d’ailleurs nous en reparler bientôt», indique le maire, Robert Bergeron.