La résidence du 15, chemin Belcourt, incendiée le 27 octobre dernier, est une perte totale.

S’agit-il d’incendies criminels ? : La SQ enquête à Blue Sea

BLUE SEA – Trois résidences cossues sises au 15, 17 et 19 chemin Belcourt à Blue Sea, dont deux sont des pertes totales, font actuellement l’objet d’une enquête serrée de la part du détachement de la Sûreté du Québec de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Les pompiers de Messines et Gracefield, appelés en renfort, ont réussi à maîtriser l’incendie qui avait pris naissance sur la galerie de la résidence du 19, chemin Belcourt. Les dégâts sont très minimes affirme le chef de la brigade des pompiers volontaires de Blue Sea, Éric Lacaille.

Les résidences du 15 et du 17 chemin Belcourt sont des pertes totales. Celle du 19 chemin Belcourt a pu être épargnée grâce aux pompiers de Messines et Gracefield appelés en renfort le 27 octobre dernier.

«Alors que nous amorcions la défense des flammes au 15 chemin Belcourt, qui ont pris naissance sur la galerie avant de la résidence, nous nous sommes aperçus que le feu avait débuté sur la galerie de la résidence du 19. L’intervention de nos collègues a été rapide. L’incendie au 17 chemin Belcourt , survenu en avril 2016, a été une perte totale», précise le chef de la brigade des pompiers volontaires de Blue Sea, Éric Lacaille. Cet incendie avait fait l’objet d’un reportage dans La Gatineau.

Trois frères, trois incendies !

«Au moment où on se parle, certains indices nous laissent croire qu’il pourrait s’agir d’incendies criminels mais nous ne sommes pas en mesure de le confirmer. Aucune accusation n’a été portée mais nous poursuivons notre enquête», confirme Pascal Mongeon, chargé de l’enquête à la SQ-MRC-VG.

Les propriétaires

Ces résidences sont la propriété de trois frères. La résidence du 15, chemin Belcourt appartient à David Rizk d’El Paso au Texas. Elle a été inscrite au rôle d’évaluation de la municipalité de Blue Sea le 20 août 1993 et sa construction remonte à 1997. Il s’agit d’une maison à deux étages construite sur un terrain d’une superficie de 3 878 mètres carrés. La valeur du terrain, porté au rôle d’évaluation, est de 110 400 $, la valeur du bâtiment de 495,100 $ pour une valeur totale de 605,500 $. Cette propriété est une perte totale.

La résidence du 19, chemin Belcourt appartient à Victor Rizk d’Orléans en Ontario. La propriété s’étend sur une superficie de 2 973 mètres carrés. Le terrain a une valeur de 111 700 $ inscrite au rôle d’évaluation tout comme la valeur du bâtiment qui atteint 535 100 $ pour une valeur totale de 646 100 $. Cette résidence a été épargnée des flammes.

Comme vous pouvez le constater, il ne reste plus rien de la résidence du 17 chemin Belcourt qui a été la proie des flammes en avril 2016. La SQ, à la demande du chef des pompiers volontaires de Blue Sea, Éric Lacaille, a instauré une enquête pour déterminer la cause de ces incendies.

La résidence du 17, chemin Belcourt, incendié en avril 2016, qui est également une perte totale, est la propriété de Michael Rizk. La propriété totalise 3 941,70 mètres carrés. La valeur du terrain porté au rôle d’évaluation est de 111,300 $. La valeur de l’immeuble au rôle de l’évaluation est de 589 200 $. Cette résidence est également une perte totale.

«Nous avons convenu que les incendies du 15 et 19 chemin Belcourt étaient suspects. C’est pourquoi nous avons fait appel à la SQ pour qu’elle enquête. Il est certain que ces pertes feront une importante brèche dans l’évaluation foncière uniformisée de la municipalité», ajoute Éric Lacaille.

Le directeur général de la municipalité de Blue Sea, Christian Michel, avoue que les deux résidences incendiées auront un impact sur l’évaluation foncière de la municipalité. «Nous pourrions être contraint d’augmenter notre taux de la taxe foncière d’un sou du 100 $ d’évaluation. Nous ne l’avons pas encore fait mais si on devait le faire, nous agirions en conséquence.»

Ce reportage est le fruit d’une information reçue d’un lecteur du journal. La Gatineau entend demeurer en relation avec l’enquêteur Pascal Mongeon, responsable de ce dossier particulier à la SQ-MRC-VG.